07/11/2018

Azura - Marie-Frédérique Poirier

Attristée de la mort de son grand-père, Azura se voit remettre un drôle d’héritage : plusieurs lettres lui étant adressées, ainsi qu’une grande enveloppe contenant plusieurs items.

Son grand-père, à travers ses dernières volontés, lui donne une quête qui poussera Azura à se dépasser. Pour respecter le souhait de Victor Lapierre, sa petite fille n’aura d’autre choix que de se lancer tête première dans une aventure hors du commun, afin d’établir la justice et la démocratie dans le Monde Parallèle.

La jeune femme devra trouver les cinq Pierres d’Azur qui permettront de révéler le mystérieux secret de la Déesse, qui pourrait avoir de terribles conséquences lorsque placé entre de mauvaises mains.

Éditeur: Luzerne Rousse
Genre: Fantastique
Parution: Juin 2017









Premièrement, je dois, impérativement, parler de la mise en page et des fautes. J'ai eu de la misère, du début à la fin, avec les césures mal placées, tellement que j'ai eu envie, à plusieurs reprises, de le refermer. Savoir bien couper un mot dans un livre est, pour moi, une base et un détail important à faire attention lors d'une publication. Quelques fautes orthographiques ont aussi attiré mon attention. De plus, entre la narration et les pensées d'Azura, il n'y a aucune différence, aucun indice qui pourrait nous aider à faire la transition. Alors, parfois, on lit un bout et on se rend compte qu'Azura a pris la parole, plutôt que le narrateur. C'est mélangeant et il va sans dire que tous ces accrocs ont vraiment nuit à mon rythme de lecture. 

Du côté de l'histoire, il y a de petites incohérences vis-à-vis l'époque. L'auteure nous amène à Azurie, monde plutôt médiéval. Elle l'introduit bien, mais plus l'histoire avance et plus j'ai eu l'impression que l'univers et les personnages perdaient de leurs caractéristiques. J'ai senti un laisser-aller par rapport à leur mode de vie et leur langage. De plus, certains moments se passent beaucoup trop rapidement: les scènes d'action, ou les moments cruciaux, se passent en un temps éclair. Et pour ce qui est d'Azura, je ne suis pas certaine d'avoir compris pourquoi elle est si puissante. Elle ne savait même pas qu'elle possédait de la magie en elle et, sans pratique ni enseignement, elle est plus puissante que tous. J'ai trouvé cela difficile à avaler. 

Cependant, j'ai aimé certains personnages. Lorsque Frédéric arrive dans le monde des humains, il est complètement dépaysé. Son drôle de comportement et ses répliques, parfois loufoques, m'ont fait sourire. Azura est une jeune fille qui n'a pas froid aux yeux et qui essaye de faire confiance aux gens et à la vie. Vers le dernier tiers du livre, l'histoire devient plus captivante: des batailles éclatent à deux endroits à la fois. On a aussi la chance de faire des rencontres peu ordinaires. Sorciers, fées, dragon, gnomes et licornes font partie de ce monde. Pour conclure, ce n'est pas un mauvais livre, mais je crois que le monde aurait pu être davantage approfondi et que les situations, surtout critiques, auraient pu prendre de l'expansion. Il m'arrive rarement de dire cela, mais je crois que ce roman aurait gagné à être publié en deux tomes avec un peu plus de gras autour de l'os. 








02/11/2018

Bilan du mois - Octobre 2018


                                                                    


Mon top 3:
Sauvage, baby - Patrice Godin (X)
Chez Gigi - T3 - Amies pour la vie - Rosette Laberge (X)
Sutures - François-Bernard Tremblay (X)

L'avis mitigé du mois: 
Les derniers battements du coeur - Kelley York (X)

Autres lectures agréables du mois:
Les légendes de Géranium - Patrick Isabelle (X)
Escapades virtuelles #2 - Jessica Wilcott (X)
Judge T1 à T6 - Yoshiki Tonogai (À venir)





Nationalité des auteurs: 
Québec: 5
États-Unis: 1
Japon: 6

Genre lu: 
Fantastique: 1
Drame: 1
Récit: 1
Suspense: 7
Romance: 1
Aventure: 1



Pige m'en 3: 0 livres lus /3 
Je voyage au Québec: 187,5 points
Goodread: 93 livres lus / 100





Bayard:
Les autres - Iris
Terra Duo - Marion D. Nicolau

Goélette:
La petite orpheline - Marc Fisher 

Guy Saint-Jean:
Histoires du soir pour filles rebelles - T2 - Francesca Cavallo & Elena Favilli

Hachette:
Ce que nous avons perdu - Gayle Forman

Interforum Editis Canada:
Les derniers battements du coeur - Kelley York (PKJ)
Judge T1 à T6 - Yoshiki Tonogai (Ki-Oon)

Librex:
Faut que je te parle - Debbie Lynch-White
Turbulences du coeur - Nathalie Roy

de Mortagne:
Sutures - François-Bernard Tremblay

Virgolia Communication:
Chez Gigi T3 - Amies pour la vie - Rosette Laberge (Druide)



31/10/2018

Les derniers battements du coeur - Kelley York & Rowan Altwood

Une légende japonaise prétend que plier 1.000 origamis peut sauver quelqu'un de la maladie. Evelyn voudrait guérir Luc, son ami de lycée. A 16 ans, les médecins lui ont transplanté un coeur mais, trois ans après, son corps rejette la greffe. Pour faire ses adieux, Luc organise un road trip dans l'Oregon, où l'euthanasie est légale. Evelyne est elle aussi invitée. Luc va-t-il changer d'avis ?

Éditeur: PKJ
Distributeur: Interforum Editis Canada
Genre: Romance / Sentimental / Drame
Parution: Mars 2018









Voici un roman sur lequel j'ai un avis plutôt mitigé. L'histoire en générale est agréable, mais quelques détails m'ont dérangée durant la lecture. Premièrement, le scénario est prévisible. Avant même de commencer la lecture, on sait à quoi s'attendre. Côté émotions, je m'attendais à quelque chose de plus intense, de plus critique, à des moments plus tragiques tout au long du récit. J'ai pleuré, oui, mais pendant quelques lignes seulement, vers la fin. Je crois que le chemin que prend le récit m'a prise au dépourvu. L'auteure ne se focalise pas sur la maladie de Luc ni vraiment sur son choix. Finalement, c'est plus une histoire d'amour déchirante. Cependant, l'attitude si mature de Luc est touchante. Ses choix, ses décisions et son comportement vis-à-vis les autres sont compréhensibles, mais aussi tellement crève-cœur. Sa façon d'épargner les gens à qui il tient, au point de se faire souffrir lui-même davantage, est vraiment émouvante.

Luc et Evelyn vivent de grandes choses, de beaux instants ensemble. Ils nous donnent une belle leçon: vivre pleinement, profiter de chaque journée comme si c'était la dernière, jouir de chaque moment. Tout dépendamment dans quelle peau on choisit d'être, on ressent différentes émotions. De l'impuissance devant les choix qui s'offrent à Luc, de l'angoisse pour ses parents ainsi qu'un malaise et un certain chagrin pour Evelyn qui n'est pas vraiment au courant de la situation telle qu'elle est. 

La scène finale se passe en un temps éclair, beaucoup trop rapidement, étalée que sur deux ou trois pages. Tellement, que j'ai eu de la difficulté à y croire. De plus, les réactions de la mère d'Evelyn sont totalement à l'opposé de celles qu'elle a durant tout le récit, enlevant une certaine crédibilité. Cela me donne l'impression que les auteurs ont joué un peu avec la facilité. Le côté prévisible et l'angle de l'histoire m'ont un peu déçue, mais ce fut tout de même un bon moment de lecture.


♫ Playlist
Tiny Dancer - Elton John
In The Lap Of The Gods - Freddie Mercury
A Day in the Life - The Beatles

pour cette lecture     



26/10/2018

Sauvage, baby - Patrice Godin


« Derrière chaque crépuscule se cache une aube. »

Sam a connu les horreurs du monde et de la guerre comme opérateur au sein des Forces spéciales.

Alexia, une jeune femme trans, tente d'échapper à la violence qu'est devenue sa vie.

La liberté a un prix. Et cette liberté, parfois, se paie de chair et de sang.

Éditeur: Libre expression
Genre: Drame 
Parution: Septembre 2018












J'aime les histoires qui racontent la vie de gens amochés, écorchés par la vie, qui gardent espoir, se battent et évoluent, et celle-ci en est une belle. J'ai eu l'occasion d'apprécier la plume de Patrice Godin dans son roman Boxer la nuit et il n'en a pas fallu davantage pour que j'ai envie de lire celui-ci. Sa façon d'écrire nous fait ressentir les émotions des personnages à un point tel qu'on croit à cette histoire, sans se demander une seule fois si elle est fictive ou réelle. 

Tout d'abord, il y a Alexia. L'auteur décrit son parcours et ce qu'elle a enduré et subi, de son enfance à l'âge adulte. Sa transformation d'Alexis à Alexia. Cette dernière se met à nu, avec ses forces et ses faiblesses, et elle s'ouvre totalement sans aucunes censures. Sans détours ni délicatesse. Elle nous livre ses émotions, son désespoir, mais aussi sa détermination à continuer malgré le rejet et tous les coups durs que la vie lui a réservés. Par hasard, elle croise la route de Sam, qui la recueille le corps et le cœur en charpie. Sam est un homme qui se bat contre ses démons intérieurs, des souvenirs cauchemardesques, pour avancer dans la vie. Outre leurs drames et leurs espoirs, l'auteur apporte une certaine tension au récit avec l'ancien proxénète d'Alexia qui est prêt à tout pour la récupérer. 

L'auteur débute le roman avec la phrase suivante: « Le monde est sauvage. » et c'est exactement ce qui est exposé ici. Des relations humaines difficiles, un peu animales, voire même cruelles, violentes physiquement et psychologiquement. Des situations dans lesquelles on aperçoit la laideur humaine, mais aussi tout ce qu'il y a de beau chez les gens grâce à Sam et Alexia. C’est un roman qui sollicite l’ouverture d’esprit, l’acceptation des différences d’autrui. Au bout de la ligne, Patrice Godin amène une certaine sensibilisation vis-à-vis les gens qui ont un chemin de vie qui diverge du nôtre. Il met sur papier des gens fictifs qui ont tout pour nous sembler réels. Il apporte un regard différent sur toutes les Alexia, Jessica (Szopko), Laverne (Cox) et Carmen (Carrera) de ce monde.

♫ Playlist:
Old Man - Matt Holubowski
You Better Run - Motörhead
Carry On - The Cranberries
All The Wild Horses - Ray Lamontagne
Sympathy For The Devil - The Rolling Stones

Du même auteur:
Boxer la nuit: X


pour ce récit        


       

23/10/2018

Sutures - François-Bernard Tremblay

Montréal connaît des heures sombres. Après être disparus quelques jours, des gens refont surface… un organe en moins. Ils ne se souviennent de rien, et le mystère plane sur ce qui a pu leur arriver.
Nick Jarvis et sa collègue Julie Montpetit héritent d’une enquête qui les transporte dans un univers qu’ils méconnaissent : hôpitaux, médecins, transplantations… Forcés de plonger dans l’enfer du trafic humain et du marché noir des organes, ils n’ont pas fini d’être surpris par les nouveaux Frankenstein de l’horreur.
Non, la métropole n’est définitivement plus une ville paisible et sécuritaire où il fait bon vivre.

Éditeur: de Mortagne
Genre: Policier / Suspense
Parution: Octobre 2018






En tant que lecteur, nous sommes témoins du réveil quelque peu perturbé de gens ayant subi une opération; le retrait d'un de leur organe. Ayant un trou de mémoire qui remonte à plusieurs jours, ils n'ont aucun souvenir de ce qui a pu leur arriver, seule la cicatrice sur leur corps leur donne un indice. C'est le duo d'enquêteurs composé de Nick Jarvis et de Julie Montpetit qui ont ce dossier en main. Un duo, ma foi, fort agréable à côtoyer. Ils semblent très bien se connaître mutuellement et on passe un bon moment en leur compagnie à suivre leurs raisonnements et leurs péripéties. 

Par moment, un narrateur inconnu prend la parole et des questions fusent dans notre esprit. On sait assez tôt qui fait quoi dans cette organisation clandestine et le suspense demeure finalement à suivre l'histoire pour découvrir s'il se feront attraper ou non, et, si oui, à quel moment ils se feront prendre la main dans le sac. Un des personnages secondaires, une fillette, m'a beaucoup bouleversée. Charlie nous touche droit au cœur avec sa débrouillardise, ses propos si matures et sa grande autonomie. 

J'adore apprendre plein de trucs en lisant et l'auteur a su me satisfaire de ce côté avec quelques renseignements insérés ici et là. J'ai adoré le fait qu'il raconte l'histoire d'un véritable tueur en série que je ne connaissais pas. Intriguée, j'ai fait des recherches à son sujet et j'ai été surprise de constater que les faits rapportés étaient justes. Aussi, il y a de courts passages sur l'historique de la transplantation d'organes. Cela amène du tangible au récit et, de ce fait, cela m'a davantage fait entrer dans l'histoire. Informations réelles et pertinentes, suspense et romance donnent un bon ton à l'histoire. 


pour cette lecture         





16/10/2018

Chez Gigi - T3 - Amies pour la vie - Rosette Laberge

Si le rock’n roll a la réputation de semer le bonheur partout où il passe, Laurence commence à penser le contraire sans Béa, sa complice de toujours. Pendant qu’elle s’échine à faire tourner seule leur école de danse de Québec, Béa coule des jours heureux à Paris, même si elle travaille d’arrache-pied pour conserver sa place dans la troupe avec qui elle a signé un contrat de deux ans. Leur amitié, ainsi mise à rude épreuve, résistera-t-elle ? Qu’adviendra-t-il de leurs vies amoureuses respectives ? Les bouleversements sociaux de ce temps d’après-guerre influenceront assurément le quotidien de ces jeunes femmes à la croisée des chemins. Chose certaine : les surprises et la solidarité seront au rendez-vous.

Éditeur: Druide 
Genre: Récit
Parution: Octobre 2018







Troisième et dernier tome de cette série qui m'aura fait passer un agréable moment de lecture grâce à ses personnages ainsi que leur fougue et leur désir de vivre comme si chaque jour était le dernier. Mes personnages préférés ont, encore une fois, été à la hauteur. William et Berny ont toujours mille et un projets en tête. Ils ont le bonheur facile et une gaieté contagieuse. Aucun problème n'est à leur épreuve: aussitôt qu'un pépin se retrouve sur leur chemin, ils sont en recherche de solutions. J'en aurais pris une plus grande dose d'eux, encore et encore. 

Du côté des filles, les liens amicaux se soudent davantage et certaines s'ajoutent même à l'équation. Ce sont les relations entre elles ainsi que l'ambiance amenée par l'univers de la danse qui m'ont fait apprécier ce roman. Ce volet est très chaleureux, plus que le deuxième, heureusement. Béa, toujours à l'étranger, est très présente et elle nous fait découvrir la richesse française. Maude est le genre d'amie que toutes voudraient avoir. Elle est généreuse et donne sans compter: elle le fait que pour le bonheur des gens qui l'entourent. L'amitié, comme tout dans la vie, a ses hauts et ses bas et les filles démontrent que, malgré les anicroches qu'elle nous réserve, elle apporte son grand lot de bonheur. 

Quant à la fin, je reste un peu sur ma faim au sujet de Laurence et de France, mais j'ai tout de même apprécié le voyage et le dépaysement offert par Rosette Laberge. Elle a écrit une histoire avec des personnages comme je les aime: des femmes fortes qui ont du caractère à revendre. Elles assument leurs choix qui convergent totalement de ce que leur dicte la société. L'auteure réussit bien, dans cette série, a nous imprégner de l'époque avec le rock'n'roll et le droit de regard que l'église se permettait sur la vie personnelle et familiale de tout un chacun. 

De la même auteure:
Chez Gigi - T1: X
Chez Gigi - T2: X


pour cette trilogie         




02/10/2018

Maybe not - Colleen Hoover

Quand il a l’opportunité de s’installer en colocation avec une jolie blonde, Warren accepte sans hésiter. Ce pourrait être une expérience excitante… Mais peut-être pas. Surtout quand cette coloc est Bridgette, une fille un peu froide et très têtue. Rapidement, la tension est tellement palpable que ces deux-là ont du mal à rester dans la même pièce. Mais Warren a une théorie : quand on est capable de tant de haine pour une personne, on peut facilement transformer ces sentiments en passion. Et il a bien l’intention de le tester sur Bridgette. Réussira-t-il à réchauffer son coeur et lui apprendre à aimer ? Peut-être. Mais peut-être pas.


Éditeur: Hugo&Cie
Genre: Romance / Érotique
Parution: Septembre 2018










Ce livre est un spin-off de Maybe someday. C'est donc une courte histoire, sur des personnages secondaires du premier roman, qui se passe en parallèle. Même que l'on y retrouve certains passages de Maybe someday et, sincèrement, ils m'ont fait du bien. On y retrouve Ridge et son frère Brennan ainsi que leur ami d'enfance Warren. Le premier volet a frôlé le coup de coeur et j'avais hâte de lire celui-ci. Je dois dire que l'attitude de Bridgette m'a un peu refroidie. On comprend les raisons qui la poussent à être distante et crue, cependant, ses gestes et ses paroles vulgaires perdurent un peu trop longtemps à mon goût. Avec toute la belle attention de Warren, je m'attendais à ce qu'elle s'adoucisse plus rapidement. Ce dernier est d'ailleurs très patient, même trop à certains moments. 

Malgré l'espèce de guerre qui règne entre Warren et Bridgette, l'ambiance est légère avec les coups qu'ils se retournent l'un et l'autre. Le fait que Bridgette garde un parfait contrôle, alors que Warren a plus de difficulté à rester calme, est assez amusant. La présence de Sydney m'a aussi fait sourire. L'auteure m'a surprise par sa façon de raconter cette histoire. De raconter tant en si peu de pages. Quoi que certains passages auraient pu être un peu plus élaborés, plus profonds, je crois que tous les morceaux y sont. C'est un récit qui va droit au but et qui ne passe pas par quatre chemins. Il y a un élément déclencheur, des révélations dramatiques, une romance qui se développe, des secrets, un petit jeu du chat et de la souris ainsi qu'une belle fin à la CoHo. En cent quarante pages, cette dernière a su arriver à un beau résultat. 

Ce livre n'apporte rien de plus à l'histoire de Ridge et Sydney, mais on gagne à connaître davantage Warren. En plus des quelques scènes de sexe où douceur et bestialité se mélangent bien. Pour terminer, je suis déçue, encore une fois, de retrouver des coquilles aussi évidentes qu'une erreur de prénom alors que l'autre personnage n'a aucunement rapport à la scène en cours. Je crois que cette maison gagnerait à faire plus attention à la qualité du texte qu'elle rend à ses lecteurs. 

De la même auteure:
Maybe someday: X
Confess: X
Ugly love: X
Jamais plus: X
November 9: X
Never, never - T1: X
Never, never - T2: X
Never, never - T3: X




Merci à Hugo&Cie
pour ce Spin-off