08/03/2019

Gardiens des Cités perdues - T7 - Shannon Messenger

Sophie rejoint enfin le Cygne Noir, la mystérieuse organisation clandestine qui lui a fait voir le jour. Accompagnée de Fitz, Biana, Keefe et Dex, elle quitte les Cités perdues pour Florence. Là-bas, elle espère en apprendre plus sur ellemême, mais aussi sur les Invisibles, le groupe de rebelles qui cherche à déstabiliser le monde des elfes…

Éditeur: Lumen
Distributeur: Interforum Editis Canada
Genre: Fantastique
Parution: Janvier 2019











Quoique certains passages m'ont moins plu, le livre en général m'a, encore une fois, transportée. Dans celui-ci, les Invisibles font de nouveau des ravages. Ils sont plus machiavéliques que jamais, sans une once de scrupules. Pour ce qui est d'Alvar, on veut croire qu'il est honnête, mais un doute persiste et seul le temps confirme finalement dans quel camp il est vraiment. D'ailleurs, avec les événements du début, les personnages n'ont pas le choix d'explorer les ténèbres. L'auteure nous livre des précisions sur les capacités des Ténébreux, autant sur les côtés apaisants que sur ceux plus effrayants. Ensemble, Sophie et ses amis prennent les choses en main pour essayer de contrer cette organisation tout en écoutant les conseils de ceux qui souhaitent les aider. 

Un long moment, assez plat, arrive après quelques pages seulement, et, malheureusement, il s'étire sur plusieurs chapitres. Sophie et Fitz se retrouvent alités, ce qui rend l'action plutôt nulle et le tome plus statique.  Par chance, quelques informations sont implantées ici et là. Et, pendant ce temps, nous sommes conscients qu'une prochaine confrontation approche et que de sombres secrets seront révélés au grand jour. L'ambiance instaurée m'a tout de même fait dévorer le roman en six jours. Cependant, les personnages sont beaucoup en questionnement, sans trop de réponses. Je crois qu'il est temps que l'auteure les déterre davantage.

Keefe est encore mon personnage préféré, celui avec lequel je sympathise le plus. Quelques renseignements à son sujet fusent et rendent, à nos yeux, son enfance plus triste que ce qu'elle nous semblait déjà. Je lui souhaite un heureux développement dans les prochains tomes. Fitz démontre une très grande compréhension, trop à certaines reprises, ainsi qu'une patience hors pair à plusieurs niveaux. J'aurais apprécié que Biana, Marella et Linh soient plus présentes, plus importantes et plus utiles. Même après sept cent soixante et une pages, j'en aurais pris encore plus. Et, je me morfonds de ne pas avoir la suite sous la main. C'est bon signe, non? Pour conclure, ce que j'ai préféré dans ce roman, c'est d'en apprendre sur l'espèce des trolls et des gnomes, cela nous amène un peu ailleurs.

De la même auteure:
Gardiens des Cités perdues - T1: X
Gardiens des Cités perdues - T2 - Exil: X
Gardiens des Cités perdues - T3 - Le grand brasier: X
Gardiens des Cités perdues - T4 - Les Invisibles: X
Gardiens des Cités perdues - T5 - Projet Polaris: X
Gardiens des Cités perdues - T6 - Nocturna: X
Gardiens des Cités perdues - T7 - Héritages: X


pour ce septième tome 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire