22/06/2022

Jusqu'à ce que ca fasse bang - Alexandra Larochelle

 

Maélia aime son amoureux à la folie. C'est le premier, la bonne personne, l'homme de sa vie. Mais lorsqu'elle quitte sa région éloignée pour le cégep, elle découvre le monde sous des angles imprévus. Et si Oli ne voulait pas vraiment son bonheur ? Maélia comprend surtout que sa vie peut prendre de l'expansion. Jusqu'à ce que ça fasse bang.

Une incursion dans l'univers des relations toxiques, qui dévoile l'ampleur du piège mais aussi les voies possibles de la liberté.

Éditeur: La Bagnole
Genre: Contemporain
Parution: Mai 2022







Dès le départ, j'ai été conquise par l'écriture d'Alexandra Larochelle à laquelle j'avais moins accroché dans sa série Des papillons pis de la gravité. Ce roman est en fait une longue lettre que Maélia écrit à son amoureux. Elle y raconte, en mettant ses tripes sur la table, le début de leur relation, leurs premières fois, leurs hauts et leurs bas, son cheminement scolaire ainsi que toutes ses sources de stress. Le tout est rempli d'anecdotes, d'affection, de tendresse, d'amitié, d'empathie et de soutien, mais aussi de côtés plus sombres comme la manipulation.

Par le biais de Martin, Amy, Leg et Maélia, entre autres, l'auteure aborde les relations toxiques, la violence amoureuse, qu'elle soit physique, psychologique, sexuelle ou monétaire, mais pas que. Les troubles obsessionnels compulsifs et l'identité de genre occupent aussi une place importante dans ce récit. Ce qui est intéressant, c'est le fait que deux dynamiques différentes sont exposées grâce au couple de Martin dans lequel la violence est visible, et celui de Maélia dans laquelle elle est plus insidieuse, sans coups, mais tout aussi blessante. Olivier qui nous paraît charmant au début, et en qui nous voulons avoir confiance, expose une autre facette de lui. Plus le roman avance, plus ses gestes augmentent en gravité et en fréquence. 

L'on découvre alors une Maélia forte et fragile à la fois qui m'a émue par sa façon d'affronter les défis sur sa route, l'aide qu'elle veut apporter à ses proches alors qu'elle-même en a de besoin ainsi que ses réflexions et sa manière de prendre sa vie en main. Leg est un bel ajout au récit. Son authenticité, sa douceur et sa personnalité amènent de belles couleurs. Jusqu'à ce que ça fasse bang est un roman important qui démontre plusieurs facettes de la violence, et qui met de l'avant une panoplie de thèmes puissants. C'est un livre que je laisserais traîner dans les Maisons des jeunes, pour que les adolescents aient la chance de le lire.

Merci aux Éditions de La Bagnole
pour ces thèmes importants   



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire