19/06/2018

Un fantôme pour l'Empress - Mireille Noël

Simon Basset et son associé Samuel Basset, détectives privés de renommée internationale, sont mandatés par Mme Robinson afin d’assister aux célébrations du 75e anniversaire du naufrage de l’Empress of Ireland : la plus grande tragédie maritime du Québec, survenue en 1914 au large de Pointe-au-Père. Ces fêtes seront perturbées par l’arrivée d’un fantôme sanguinaire prêt à tout pour dérober le fabuleux trésor de l’Empress.

À travers ce roman, l’auteure rend hommage aux marins du fleuve Saint-Laurent, ces héros méconnus de notre histoire. Voilà un récit d’aventures rempli d’action et d’humour.

Éditeur: Québec Amérique
Genre: Suspense
Parution: Mars 2018








Lorsque l'on en attend beaucoup d'un livre, il n'est pas rare qu'il nous déçoive et, malheureusement, c'est le cas pour celui-ci. En commençant le livre, grâce aux petites pointes d'humour des personnages, je croyais que cette lecture allait bien me plaire. 


" La requête de Mme Robinson eut l'effet d'une bombe
vitaminée échouée dans mes flocons de maïs,
accélérant sensiblement la digestion
de mon petit déjeuner."

Cependant, plusieurs détails m'ont titillée. Les cartes et les illustrations sont de qualité moindre. Les traits sont épais et le rendu est sombre et flou ce qui fait en sorte que les détails ne sont pas visibles. C'est dommage. Aussi, j'ai eu de la difficulté à m'attacher aux personnages, surtout à Simon, le narrateur, à cause de sa manie à toujours lier ses gestes et son comportement à son nom de famille.

"C'en était trop pour l'âme sensible d'un Basset."

Mon personnage préféré est Benoîte, la gouvernante qui a un charmant accent acadien. Laurie, la fille de Simon, m'a donné du fil à retordre. Je n'ai pas cru à son âge: elle fait plus vieille que son âge, beaucoup plus. Pour faire le lien entre tous ces gens, un arbre généalogique de la famille Basset est fourni, mais il aurait été bien d'en inclure un de la famille Robinson aussi. Ce dernier m'aurait bien servi, car je dois avouer avoir été mêlée à quelques reprises.

Point positif: le résumé du naufrage, quoique court, est venu me chercher comme à l'habitude. Passionnée de tragédies de ce genre, je m'attendais à être davantage captivée par l'histoire, mais j'ai eu de la difficulté à ne pas décrocher. La deuxième moitié est par contre plus intéressante: il y a de l'action et des mystères. Et, un petit détail m'a sauté aux yeux dès le but: la typographie utilisée pour le titre des chapitres est magnifique et s'harmonise bien avec la trame de l'histoire.

Il est rare que j'attribue une cote si basse et ce n'est pas parce qu'il mauvais, mais plutôt parce que j'en attendais quelque chose de différent. Je pensais être davantage plongée dans un fait vécu, revivre l'histoire, plutôt que dans un récit fictif autour de cette tragédie.


Merci à Québec Amérique
pour cette aventure    
   
 

11/06/2018

Doubt - Série - Yoshiki Tonogai

Rabbit Doubt fait fureur au Japon : dans ce jeu sur téléphone portable, des lapins doivent débusquer le loup qui se cache parmi eux. Quant au loup, il doit utiliser tous les subterfuges possibles pour semer la confusion dans le groupe et éliminer un par un tous ses adversaires…

Mais pour cinq fans du jeu, Rabbit Doubt ne tarde pas à virer au cauchemar : ils se réveillent enfermés dans un bâtiment désaffecté avec, à leurs côtés, le corps d’une camarade assassinée. Tatoué sur la peau des adolescents, un mystérieux code-barres qui leur permet à chacun d’ouvrir une porte différente semble être leur seul espoir de salut. Pas de doute : un loup se cache bien parmi eux, et il leur faudra le démasquer avant d’être dévorés…

Entre Saw et Dix petits nègres, un suspense haletant signé Yoshiki Tonogai.

Éditeur: Ki-oon 
Distributeur: Interforum Editis Canada
Genre: Manga / Suspense 
Parution: Septembre 2009 - Août 2010









Avant de commencer, je tiens à spécifier que cette série fût ma première immersion dans l'univers des mangas. Il m'a fallu une petite adaptation de quelques pages seulement pour bien comprendre l'ordre des cases et des paroles, mais cela s'est mieux passé que ce que j'avais imaginé: moins compliqué, plus intéressant. J'ai eu de la difficulté à reconnaître les personnages dans les dix à quinze premières pages et je commençais à avoir peur de me perdre dans ce décor en noir et blanc, mais tout s'est placé assez vite. 


Six jeunes sont enfermés dans un bâtiment. Le récit démarre assez vite et raide: un des leurs est déjà assassiné dans les premières pages. Qui est le meurtrier? Qui est le loup qui se cache parmi eux? C'est exactement la mission de ces jeunes: dénicher qui est derrière cette mise en scène. Évidemment, à un moment, tout le monde s'accuse. Ils ont des doutes les uns envers les autres. Au départ, j'ai vu une très grande ressemblance avec le premier volet du film Saw, mais au fur et à mesure que le récit avance, c'est un tout autre scénario que nous sert l'auteur. 

Les scènes sont bien dosées et, quoiqu'il y ait des cadavres, elles ne sont pas beaucoup explicites, à mon grand bonheur. Les personnages nous semblent tous sympathiques, aux premiers abords, mais, rapidement, on se méfie de chacun d'entre eux. L'auteur a décidément le sens du suspense, le don de nous embarquer assez tôt dans l'histoire pour nous en faire débarquer qu'à la toute fin. 


"The liar must die"

Les tomes reprennent exactement là où le précédent s'était arrêté, comme s'ils faisaient tous partie du même livre. Au cours de la lecture, des informations aiguillent les protagonistes et le lecteur. Des révélations sur le passé de certains joueurs les placent dans de mauvaises postures et chacun formule son hypothèse sur la culpabilité de l'un ou de l'autre. Dans le troisième tome, alors que l'un des participants découvre le visage du loup, plusieurs planches nous masquent son identité. Les yeux défilent sur les cases pour apercevoir, à notre tour, qui se cache dans ce rôle depuis le début. C'est intriguant et totalement captivant. Cependant, j'ai eu de la misère à cerner quelques dessins, comprendre vraiment l'action et y voir ce qui s'y passait réellement. Aussi, la première moitié du quatrième tome est un peu plus lente et j'ai l'impression que l'auteur tourne un peu trop autour du pot. Néanmoins, la fin m'a surprise. Je n'aime pas ce genre de finale, habituellement, mais cela va tellement bien avec le scénario que je n'ai pas eu d'autres choix que d'en être satisfaite. En bref, un premier manga que j'ai beaucoup apprécié. 



Lecture commune avec Le Roux qui lit. 
Pour voir son avis: X


pour ce bon suspense   


   

08/06/2018

Averia - Tome 6 - Kodos - Patrice Cazeault

« Trouvez Kodos… » Annika fouille les villages du désert à la recherche de Kodos. L’Humain serait le récipiendaire des dernières instructions secrètes de Kavel Assalia, défunt héritier du trône tharisien, et elle se rend compte rapidement qu’elle n’est pas la seule à le traquer. Quand elle le trouve enfin, Annika doit déployer d’impossibles efforts pour gagner sa confiance. Sa coopération, paraît-il, suffirait à influencer le cours de la guerre qui fait rage juste au-dessus de leurs têtes entre les Humains, l’Armada et les partisans de l’ancienne monarchie… Lorsque Kodos pose ses conditions à Annika, il est clair qu’il a un plan. Reste à savoir à qui il profitera…

Éditeur: AdA 
Genre: Science-fiction 
Parution: Janvier 2017








Voici le sixième et dernier tome de cette remarquable série. Dans celui-ci, nous suivons l'avancée de Kodos et Lanz et, de l'autre côté, celle d'Annika accompagnée de Chernova. Avec les événements qui surviennent, cette dernière démontre sa grande force de caractère, son courage à tout casser, mais aussi sa loyauté envers les gens qu'elle aime. Son cœur s'ouvre et elle fait de la place aux gens; elle s'attache enfin véritablement. De plus, elle se métamorphose complètement, gagne beaucoup en maturité et s'épanouit davantage. Une belle évolution de sa part, mais aussi une prise de conscience à plusieurs niveaux. Et ce, même si ses décisions ne sont pas toujours les meilleures ni les plus réfléchies. 

Le scénario fait assurément réfléchir. Si cela était notre présent, ou plutôt le futur qui nous attend, comment est-ce que notre peuple, et chacun d'entre nous, réagirait? Le plus impressionnant dans cette série c'est le monde complet et approfondi qu'a bâti Patrice Cazeault: de nouvelles planètes, une nouvelle race. Tout a bien été réfléchi et tout s'emboîte parfaitement. Un univers complexe dans lequel l'auteur a dû créer plusieurs mondes. Pour Averia, Tharisia et Pax Proxima, les paysages, le contexte politique et l'ambiance sont clairs, détaillés et bien établis. Ainsi, en tant que lecteur, on se repère facilement d'un endroit à l'autre. Du tome un au tome six, l'auteur tient le rythme. L'ennuie ne se pointe jamais le bout du nez: l'auteur amène de l'action, des réflexions et des questionnements, sans oublier la gamme d'émotions que nous font vivre chacun des personnages. L'imagination et la cohérence de l'auteur, ainsi que ce monde qu'il a créé me laissent pantoise.

Malgré un contexte politique très présent, pour une fille qui ne s'y intéresse pas du tout, les détails à ce sujet ne sont pas trop complexes ni dérangeants. L'histoire personnelle des personnages a primé sur tout, du début à la fin. J'avais envie de découvrir jusqu'où les mèneraient leurs opinions, de connaître l'issu de cette confrontation. C'est une série plongée dans un univers hallucinant et dans laquelle évoluent des personnages empreint d'un grand réalisme.

Malheureusement, toute bonne chose a une fin. Cette finale est étonnante, mais elle me satisfait amplement. Dans ce dernier tome de cette grande aventure, on y retrouve évidemment Annika, pleine d'assurance, Kodos qui se perd un peu entre l'arrogance et la douceur, Lanz et son côté plus terre-à-terre, mais aussi Myr et Seki. Et, même si l'on parcourt les derniers kilomètres, de nouveaux personnages rejoignent aussi l'aventure: Sihem, Anaxarine, Ragal et Sirakaï auxquels vous vous attacherez aussi. Mais, malencontreusement, il est maintenant temps de leur dire adieu! 

Du même auteur:
Averia - T1 - Seki: X






04/06/2018

Good Morning Little Briar-Rose - Megumi Morino

Parce qu’il souhaite prouver à son père qu’il pourra arrêter ses études à la sortie du lycée, le jeune Tetsu a commencé à travailler comme employé de maison pour la prestigieuse famille Karasawa. à la demeure surnommée « la maison au sommet de la colline », le lycéen se doit de respecter une seule règle : ne pas surtout pas s’approcher de la petite annexe du jardin, dans laquelle réside cloîtrée la jeune fille malade de la famille Karasawa. Pourtant, un jour, son regard croisera celui de la mystérieuse Shizu. Aussitôt attiré par son sourire empli de tristesse, Tetsu se permet alors de braver l’interdit... Il ne s’imagine pas encore les nombreux secrets qui entourent la jeune fille. Qui est-elle vraiment ?

Éditeur: Akata
Distributeur: Interforum Editis Canada
Genre: Manga / Fantastique
Parution: Octobre 2017










Tetsu fait la rencontre étonnante d'une jeune fille, Shizu, prétendument malade. Alors qu'elle semble en parfaite santé, des questions nous taraudent l'esprit. Cette dernière réserve au lecteur de grandes surprises. Je crois même qu'il est impossible de prévoir entièrement ce qu'elle cache. Rapidement, Tetsu ne sait plus sur quel pied danser: il est curieux, intrigué, mais il a aussi la frousse vis-à-vis ce qu'il découvre. La croyant si douce, si délicate, Tetsu, et nous-même, n'est pas à bout de surprises. Cependant, la romance entre les deux personnages est un peu trop vite expédiée. Par chance, ce qui se passe entre eux laisse assez rapidement la place à un autre phénomène, un tournant plus que surprenant.

Cette série m'a donné un peu de fil à retordre, surtout pendant la lecture du premier tome. Suivre l'histoire a été un peu laborieux. Premièrement parce que j'ai vraiment compris la teneur de l'intrigue que dans le second tome et, deuxièmement, parce l'auteure alterne entre deux sortes de dessins. La mangaka utilise des personnages dites plus normaux, ainsi que leur version "dessins animés". Quoique fréquente dans les premières pages, cette dernière façon de procéder s'estompe au fil des pages, heureusement pour moi. Cependant, je suis convaincue que cette particularité plaira à plusieurs autres. Aussi, les transitions d'une scène à l'autre m'ont souvent déboussolée. Alors que rien n'indique que les personnages changent de place ou de situation, les carreaux s'enchaînent et j'ai parfois trouvé difficile de me repérer. 

Plus positivement, sans trop en dire, j'avance que la mangaka s'est aventurée sur un chemin original. Elle aborde, à sa propre manière, un thème tabou et bâti un scénario comme je n'ai jamais lu jusqu'à présent. Et, autant que parfois ses dessins m'ont déstabilisée, autant que je les ai trouvés bien adaptés puisqu'ils suivent vraiment la personnalité et les expressions des personnages (il faut vraiment lire la série pour comprendre l'ingéniosité de Megumi Morino). 

Dans cette histoire, avec de petits brins d'humour semés ici et là, les personnages évoluent. Shizu est celle qui se démarque le plus. Le troisième tome nous en apprend beaucoup sur Tetsu (sa passion, son passé et sa famille), mais il semble aussi annoncer un tournant majeur, un réveil, une illumination de la part de Shizu. Oui, je lirai la suite: je suis vraiment curieuse de savoir comment tout cela se terminera.







pour cette lecture     




01/06/2018

Bilan du mois - Mai 2018


                                                                    


Mon top 3:
Forget tomorrow - T3 - Live Today - Pintip Dunn (X)
La chambre des merveilles - Julien Sandrel (X)
Doubt - La série - Yoshiki Tonigai (X)

L'avis mitigé du mois: 
The Blackstone affair - T1 - Ne résiste pas - Raine Miller (X)

Autres lectures agréables du mois:
Poules, renards, vipères - T1 - Albin - Paul Ivoire (À venir)
Poules, renards, vipères - T2 - Zora - Paul Ivoire
Le silence est d'or - Émilie Turgeon (X)
Good Morning Little Briar-Rose - T1 à T3 - Meguni Morino (X)









Origines des auteurs: 
États-Unis: 2
France: 3
Québec: 1
Japon: 7

Genre lu: 
Dystopie: 1
Aventure: 2
Drame: 1
Sentimental: 1
Suspense: 3
Érotique: 1
Fantastique: 3


Lieux visités:
Paris, Japon, Hongrie, Angleterre







Goélette:
Et si on s'aimait? - Chantal Bissonnette

Interforum Editis Canada:
Doubt - T1 - Yoshiki Tonogai
Doubt - T2 - Yoshiki Tonogai
Doubt - T3 - Yoshiki Tonogai
Doubt - T4 - Yoshiki Tonogai
Good Morning Little Briar-Rose - T1 - Megumi Morino
Good Morning Little Briar-Rose - T2 - Megumi Morino
Good Morning Little Briar-Rose - T2 - Megumi Morino
Underwater - T1 - Yuki Urushibara
Underwater - T2 - Yuki Urushibara
Warcross -T1 - Marie Lu

JCL:
Les sorcières de Salem - T5 - La danse du Chapardeur - Millie Sydenier

Libre expression: 
Dernier appel pour l'embarquement - Maxime Landry
Un rayon de soleil entre nos vies - Corine Dossa


Québec Amérique:
Un fantôme pour l'Empress - Mireille Noël

29/05/2018

La chambre des merveilles - Julien Sandrel

Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère, Thelma, qu’il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu’elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part, fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet.
Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis. En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a dressé la liste de toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait vivre au cours de sa vie.
Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait.

Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on a presque quarante ans…

Éditeur: Calmann-Lévy
Genre: Sentimental / Drame 
Parution: Avril 2018








De prime abord, ce roman relève d’un drame : un garçon de douze ans qui, à la suite d’une tragédie, tombe dans le coma. La scène de l’accident est déchirante. Sa maman est la narratrice et on reçoit ses émotions comme un coup de poing en pleine poitrine. C’est percutant et mon cœur de maman a, définitivement, été écorché. Alors que Louis est à l’hôpital, sa mère, Thelma, découvre un carnet dans sa chambre, son carnet de rêves. Elle décide alors de les vivre pour donner le goût à son fils de se réveiller, de les réaliser avec elle. C’est à ce moment que le livre prend un autre tournant. Au début, sombre et dramatique, il devient, ensuite, ensoleillé et plein d’espoir. C’est l’histoire de Louis, mais aussi de l’épanouissement personnel de Thelma et des liens mère-fils et mère-fille qui se colmatent au travers de ce drame. 

Louis a des rêves typiques de son âge comme aller visiter le Pokemon Center d’Ikebukuro. Alors qu’il désir assister à un mariage japonais traditionnel, sa grande maturité nous surprend. Par moment, ce petit homme prend le rôle du narrateur et raconte ses sentiments et la façon dont il vit cette situation. On découvre un jeune homme drôle, émotif et largement cultivé. Son amie Dora est une grande sensible. Elle perçoit les émotions des autres et ses gestes et ses paroles émeuvent. Il y a aussi Charlotte, l’infirmière, qui apporte du réconfort et une belle dose de chaleur. La curiosité de découvrir ce que devra accomplir Thelma est présente du début à la fin et, ajoutée à l’envie de connaître le fin mot de l’histoire, les pages se tournent d’elles-mêmes. Espoir et amour sont les mots d’ordre de ce bouquin. Si vous aimez les livres qui font vivre une multitude d’émotions et qui sont doux comme de la ouate, n’hésitez pas à vous le procurer. Entre roman sentimental, dramatique, romantique et psychologique, ce livre peint un scénario original et plaisant à lire. Pour un premier roman, l’auteur frappe fort : les mots nous touchent et nous vont droit au cœur.

♫Playlist
Don't leave me this way - Thelma Houston


Merci à Hachette Canada
pour cette belle lecture 




22/05/2018

The Blackstone Affair - T1 - Ne résiste pas

Ex-soldat des forces spéciales britanniques reconverti en agent de sécurité VIP, Ethan Blackstone reçoit d’un ancien partenaire de poker une demande inédite : protéger sa fille, qu’il pense en danger. Ethan refuse tout d’abord la mission. Mais quand il reçoit une photo de Brynne Bennett, il change immédiatement d’avis, subjugué par sa beauté.
La jeune femme a quitté les États-Unis pour poursuivre ses études d’art à Londres. Si sa vie est en apparence idyllique, Brynne cache pourtant une part d’ombre.
Quand Ethan et Brynne se rencontrent, l’attraction est immédiate, magnétique... Irrésistible. Jusqu’au jour où elle découvre qu’Ethan lui a menti depuis le début. 

Éditeur: Presses de la cité 
Distributeur: Interforum Editis Canada
Genre: Érotique / Drame 
Parution: Mai 2017









J'avais envie de lire un livre érotique et, après quelques hésitations, j'ai enfin décidé de plonger dans cette série. Malheureusement, ce livre me laisse sur un avis mitigé. J'ai eu de la difficulté à m'attacher au personnage de Brynne. Son lourd passé me laissait présager quelqu'un de plus fragile, mais plus alerte. Qui s'abandonne un peu moins facilement. Quant à Ethan, malgré une première bonne impression, il m'a plutôt laissée de glace. Ses réparties du début me laissaient entrevoir un homme rigolo, charmant et agréable de compagnie. 


Brynne: "Je ne sais pas qui vous êtes. Rien. 
Je ne sais même pas si vous vous appelez vraiment Ethan Blackstone."
(...)
Ethan: "Mon boulot m'accapare beaucoup, mademoiselle Bennet. 
Croyez-moi, je n'ai pas de temps à perdre pour des hobbies du style tueurs en série."


Il flirte tout en restant inaccessible et cette attitude m'a d'abord plu, mais j'ai été rapidement désenchantée et plus l'histoire avançait, plus les raisons de ne pas l'aimer s'empilaient. Pour commencer, il est un homme très jaloux. Cela aurait pu être correct, à la limite mignon, s'il ne l'était qu'un peu, mais Ethan est un être jaloux à l'extrême et tellement possessif. C'est trop, à mon avis. Deuxièmement, je n'aime pas sa façon de penser, de voir les choses. En couple, il veut dominer et il est plus qu'autoritaire. Il aime que sa partenaire soit soumise et il croit qu'elle lui appartient. Ce genre de relation me laisse un goût amer. 

La romance entre eux débute comme un cheveu sur la soupe, très vite et sans aucune base. Vu le passé de Brynne, je m'attendais a une certaine réticence et je crois que cela enlève un peu de crédibilité au scénario. Autre chose qui m'a fait lever les yeux au ciel: les échanges de textos en langage abrégé. Je crois que cela n'a pas sa place dans un roman, surtout vu l'âge des personnages. En voici un exemple:

Brynne: "Parlé avec ma mère?! :O
Ethan: " Dsolé, chérie. Elle a app sur ton ancien num. 
Pas trop ravie que je dcroche :/

Tous les deux un passé trouble, tragique, qu'ils n'osent pas raconter. Brynne narre la première partie du roman et Ethan la seconde et c'est ainsi que nous finissons par en apprendre un peu plus sur chacun d'entre eux. Plus positivement, côté érotique nous sommes bien servis. Il y a plusieurs scènes croustillantes et détaillées. De plus, la fin et le tournant que prend l'histoire de Brynne donnent envie de poursuivre la lecture avec le deuxième tome. Cependant, la suite ne sera pas une priorité dans mon cas. Un jour, peut-être.

♫Playlist:
The way you lie - Rihanna & Eminem
Closer - Nine Inch Nails
Butterfly - Crazy Town


pour cette chaude lecture