09/06/2020

Rage de sucre - Mikaël Archambault


Menottée à un poêle à bois, dans un chalet perdu au fond des Laurentides, je fixe l'oeil du pistolet braqué sur moi. J'ai toujours cru que ce genre de situation n'arrivait qu'aux mafiosi ! Moi, je me passe régulièrement la soie dentaire, je donne à la guignolée chaque année et j'apporte toujours mes sacs réutilisables à l'épicerie. Je ne devrais pas terminer mes jours à trente ans, une arme pointée entre les deux yeux ! Comment une simple fin de semaine de vacances a-t-elle pu déraper à ce point ?

Bien sûr, je connais la réponse.

Tout est la faute de la maudite crème glacée.

Flavie ne contrôle absolument pas ses envies de sucre. Lorsque son chum la quitte pour cette raison, c'est la goutte qui fait déborder le milk-shake. Elle joint un groupe d'entraide et fait la rencontre de Tommy, qui la prend en pitié et lui propose de lui prêter sa voiture et son chalet dans les Laurentides pour une fin de semaine.

Pressée par sa meilleure amie Mélissa, accro aux réseaux sociaux, Flavie accepte l'offre. Les deux amies se promettent de toucher ni aux desserts ni à leur téléphone pendant toute la durée du voyage. Elles sont toutefois loin de se douter que leur road trip tournera au désastre...

Diplômé en scénarisation et en études littéraires à l'UQAM et en écriture humoristique à l'École nationale de l'humour, Mikaël Archambault est un auteur polyvalent. Il écrit des romans, des scénarios pour la télévision et des numéros pour de nombreux humoristes. Il entretient aussi une histoire d'amour avec les desserts depuis plus de trente ans.

Éditeur: Goélette

Genre: Humour / Suspense
Parution: Mai 2020








Dans ce roman, le lecteur fait d'abord la rencontre de Flavie, le personnage principal. Quoique j'ai eu de la difficulté à m'attacher à elle, son amitié surprenante avec Mel amène de la fraîcheur au récit grâce à leur belle complicité. Malgré son bon vouloir, Flavie ne contrôle pas son envie de sucre au point d'engloutir un biscuit pour chien dans une clinique vétérinaire. Cette dernière démontre bien les effets et les conséquences physiques et psychologiques qu'entraîne une dépendance, peu importe ce qu'elle est, même si elle semble banale aux yeux des autres. Avec Mel, c'est un deuxième point que l'auteur soulève: l'importance de s'aimer pour aimer autrui. 


La dépendance de Flavie l'amène à accepter une offre plutôt louche d'un homme qu'elle vient de rencontrer. Dès lors débute un enchaînement de péripéties loufoques et inattendues pour les deux filles. La mise en scène du départ est peu probable et certains événements auraient pu être un tantinet modérés en intensité pour donner davantage de réalisme à l'histoire. Par contre, ce livre m'a fait sourire et j'étais curieuse de découvrir le dénouement. Aussi, je veux attirer l'attention sur les titres des chapitres qui ont été délicieusement choisis: ils riment et incluent tous un aliment sucré. 


Vers la moitié du roman, le ton amusant devient dramatique, haletant et intriguant. L'ambiance plutôt légère s'alourdit alors que leur vie est réellement en danger. Malgré tout, étonnamment, l'auteur réussit à faire rire le lecteur grâce à de petites bribes drôles implantées ici et là. Le caractère pétillant de Mel et son humour vont aussi dans ce sens  ce qui fait que le ton sérieux et l’aspect risible se côtoient assez bien et crée ce mélange surprenant. 

Du même auteur:
La mort des corbeaux: X


Merci à Goélette  
pour ce récit unique





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire