13/06/2019

Pieds nus dans la gravelle - Maude Michaud

J’avais les pieds enfoncés dans le sable, pis les cheveux dans la face quand les barres de mon test de grossesse se sont pointées comme deux invités que personne n’a le goût de voir. Leurs petites bouches roses me criaient qu’elles avaient pris ta place. Mon cœur a commencé à battre tellement fort dans ma poitrine qu’il s’est mis à résonner dans ma tête comme si quelqu’un tapait sur un chaudron entre mes oreilles. La vérité, Lili, c’est qu’entre les touristes paquetés, les madames en bikini pis la musique qui jouait trop fort je me suis rendu compte que je ne pouvais plus m’enfuir : il fallait que j’affronte la réalité pis tout ce qui s’était passé, même si ça faisait mal et que je n’étais pas certaine que mon cœur allait tenir.

Éditeur: Libre Expression
Genre: Drame
Parution: Mai 2019








Dans la première partie du bouquin, la narratrice partage ses moments difficiles: la perte de sa mère le jour de sa naissance, l'intimidation qu'elle a subie au secondaire et sa première peine d'amour. Elle a la chance d'avoir un pilier, son père. Un papa si attachant, si sensible et, surtout, présent pour sa ribambelle d'enfants. C'est un beau lien qui nous fait du bien au milieu de cette tempête. Par la suite, elle aborde sa nouvelle vie de couple, des péripéties et des anecdotes, parfois drôles, parfois un peu plus sombres, mais toujours aussi tendres. 

'' Dans la vie, il fallait profiter de chaque seconde parce que celle d'après n'était jamais acquise."

Le seul petit bémol c'est le récit parfois trop parfait, à l'eau de rose, qui peut ébranler la crédibilité. Personne n'est aussi sans failles. Cependant, je crois que cette perfection s'explique relativement bien du fait que la narratrice s'adresse à sa fille, son poupon, et qu'elle veut idéaliser son papa. Mettre en lumière que les bons moments pour façonner positivement ses souvenirs. 

Le résumé de la quatrième de couverture ne m'avait pas préparée à ressentir des émotions aussi intenses. Moi qui aime, habituellement, les livres qui nous revirent les tripes, j'ai été amplement servie. La poitrine serrée, une bonne partie de ma lecture, j'en ai pleuré une shot. Je n'ai pas vécu ce que traverse l'héroïne dans ce bouquin, le pire drame de son existence, mais les mots de l'auteure et la narration m'ont perforé le cœur bord en bord. Sa douleur m'a transpercée complètement. Au travers ce récit, ces déchirures et ces blessures difficiles à cicatriser, ce roman est, d'une certaine façon, un hymne à la vie, aux gens que l'on aime et qui partent bien souvent trop tôt. C'est une histoire tragique, mais belle tout à la fois, qui perdure même après la mort. Le cheminement d'une souffrance innommable vers une guérison qui ne pourra jamais être complète. 

De la même série:
Tome 2, Le coeur pendu: X


Merci à Librex         
pour cette lecture poignante




Aucun commentaire:

Publier un commentaire