29/05/2018

La chambre des merveilles - Julien Sandrel

Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère, Thelma, qu’il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu’elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part, fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet.
Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis. En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a dressé la liste de toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait vivre au cours de sa vie.
Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait.

Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on a presque quarante ans…

Éditeur: Calmann-Lévy
Genre: Sentimental / Drame 
Parution: Avril 2018








De prime abord, ce roman relève d’un drame : un garçon de douze ans qui, à la suite d’une tragédie, tombe dans le coma. La scène de l’accident est déchirante. Sa maman est la narratrice et on reçoit ses émotions comme un coup de poing en pleine poitrine. C’est percutant et mon cœur de maman a, définitivement, été écorché. Alors que Louis est à l’hôpital, sa mère, Thelma, découvre un carnet dans sa chambre, son carnet de rêves. Elle décide alors de les vivre pour donner le goût à son fils de se réveiller, de les réaliser avec elle. C’est à ce moment que le livre prend un autre tournant. Au début, sombre et dramatique, il devient, ensuite, ensoleillé et plein d’espoir. C’est l’histoire de Louis, mais aussi de l’épanouissement personnel de Thelma et des liens mère-fils et mère-fille qui se colmatent au travers de ce drame. 

Louis a des rêves typiques de son âge comme aller visiter le Pokemon Center d’Ikebukuro. Alors qu’il désir assister à un mariage japonais traditionnel, sa grande maturité nous surprend. Par moment, ce petit homme prend le rôle du narrateur et raconte ses sentiments et la façon dont il vit cette situation. On découvre un jeune homme drôle, émotif et largement cultivé. Son amie Dora est une grande sensible. Elle perçoit les émotions des autres et ses gestes et ses paroles émeuvent. Il y a aussi Charlotte, l’infirmière, qui apporte du réconfort et une belle dose de chaleur. La curiosité de découvrir ce que devra accomplir Thelma est présente du début à la fin et, ajoutée à l’envie de connaître le fin mot de l’histoire, les pages se tournent d’elles-mêmes. Espoir et amour sont les mots d’ordre de ce bouquin. Si vous aimez les livres qui font vivre une multitude d’émotions et qui sont doux comme de la ouate, n’hésitez pas à vous le procurer. Entre roman sentimental, dramatique, romantique et psychologique, ce livre peint un scénario original et plaisant à lire. Pour un premier roman, l’auteur frappe fort : les mots nous touchent et nous vont droit au cœur.

♫Playlist
Don't leave me this way - Thelma Houston


Merci à Hachette Canada
pour cette belle lecture 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire