27/04/2016

Les derniers jours de Rabbit Hayes - Anna McPartlin

Quand Mia, surnommée affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n’a plus que neuf jours à vivre.

Tous ses proches sont présents à ses côtés pour la soutenir. Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant, Davey et Grace, son frère et sa sœur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille, Juliet, sa fille de 12 ans qu’elle élève seule, et enfin Marjorie, sa meilleure amie et confidente. Au fur et à mesure que les jours passent et que l’espoir de la sauver s’amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s’interroger sur leur vie et la manière dont ils vont continuer sans celle qui leur apporte tant.

Car, si Rabbit a elle-même perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage.


Éditeur : Cherche midi
Distributeur : Interforum Editis Canada
Parution : Avril 2016 
Genre : Sentimental / Drame / Récit










Bienvenue dans les derniers jours de vie de Mia, quarante ans, atteinte du cancer au stade 4 et maman de Juliet 12 ans. Mia est une femme pleine de dignité et de fierté: même à quelques jours de la mort, elle tient mordicus à entrer au centre de soins debout sur ses deux pieds. Elle est une tête forte et elle fait son chemin en se fiant à ses opinions. 

Les gens du centre semblent tous autant sympathiques les uns que les autres. Ils forment une belle équipe et les employés prennent bien soin des patients. Certains arrivent même à les divertir avec des histoires qui déclenchent des rires et allègent le cœur. Michelle, une des infirmières, a un bon sens de l'humour avec lequel elle sait adoucir la situation et l'atmosphère. Jacintha y travaille aussi, étiquetée comme la chanteuse qui chante faux. Elle est gentille et bien à sa place dans ce centre. Ces dernières et Rita amènent ensemble un bon soutien à Mia et à ses proches.

Dans ce livre nous croisons la route d'une panoplie de personnages qui ont une grande force. Tout d'abord, Mia, qui porte une belle joie de vivre en elle, trouve le courage de continuer de sourire et même de rire tout particulièrement pour sa fille. Il y a aussi Juliet, qui malgré ses 12 ans, est une fillette mature et responsable. Elle s'occupe de la maison et parfois même des repas pour que sa maman puisse se reposer et reprendre des forces. Molly, la maman de Mia, est une femme de caractère, attachante et de discussion; on espère être une bonne maman attentive comme elle, maternante et protectrice. Molly et Mia ont une belle relation dans laquelle les deux s'apprécient malgré de grandes divergences d'opinions. Sans oublier Johnny, il m'a touchée de par son vouloir à défendre la petite Mia, à vouloir se braquer contre tous les autres pour chasser sa peine. Et quel cran il a lui aussi, c'est un être louable! Dans cette histoire tous les personnages évoluent, mais le changement le plus remarquable est sans doute celui de Davey. On le voit évoluer et prendre beaucoup de sagesse. 

De par les rêves de Mia, l'auteure nous partage de beaux moments intimes. On découvre la belle union familiale: frères et sœurs sont là les uns pour les autres et ils se supportent. Ce sont des gens de relation et même les amis proches sont considérés comme des membres de la famille; c'est vraiment beau à voir. Ensemble ils partagent de belles relations remplies de chaleur.

On explore beaucoup d'émotions dans ce roman: la colère vive, le déni, la peine, les étapes de l'acceptation de la maladie et du deuil. On fait un véritable voyage au cœur de la douleur, autant physiquement que psychologiquement. Attendez-vous à être bouleversé! Nous assistons à une famille déchirée qui se raccroche à l'espoir, l'espoir de la sauver, l'espoir d'un miracle. Avec les passages du blog de Mia, nous pouvons suivre les étapes importantes de son cheminement. J'ai adoré cette facette du récit, même que j'aurais apprécié en lire plus!

Je n'ai pas trouvé que l'auteure a une plume unique, mais la scène de la fin est particulièrement bien écrite. Elle dégage de la douceur et une grande aura de paix. C'est très émouvant et je n'ai pas pu empêcher mes larmes de franchir le barrage. Le fait que l'auteure inclut les pensées de Mia ajoute "LA" touche pour faire de cette scène, la scène parfaite et pour clore ce roman, vu le contexte, de la plus belle des façons.



pour la lecture        


  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire