17/09/2019

Stalkeuses - Collectif



Écrites par quinze femmes et un homme aux plumes éclectiques, les nouvelles de ce collectif nous mettent dans la peau de stalkeuses, ces femmes qui suivent leurs obsessions et qui ne s’en excusent pas. À travers leurs regards indiscrets, les stalkeuses nous confrontent à notre propre voyeurisme.

Éditeur: Québec Amérique
Genre: Recueil 
Parution: Août 2019










Sur la centaine de livres que je lis annuellement, je dois avouer qu'il n'y a qu'un à deux recueils, mais j'y prends bien souvent plaisir. Grande commère, je suis celle qui écoute sa musique que d'une oreille dans les transports en commun ou dans une salle d'attente pour pouvoir entendre les conversions des gens qui s'y trouvent, même si je ne les connais pas du tout. Mon surnom, hérité de mon père, est Laïse, la mémère du village, personnage principal d'une vieille série télévisée. Il va sans dire que cette thématique m'a évidemment mis l'eau à la bouche. Et rares sont ceux qui n'ont jamais fouiné sur les réseaux sociaux pour regarder le profil d'un ex ou d'une ancienne amie du secondaire perdue de vue. Le sujet choisi en intriguera plus d'un, c'est certain. 

Pour ma part, que deux d'entre elles m'ont moins captivée. Plusieurs fins m'ont surprise et d'autres m'ont déroutée alors que le dénouement est soit flou ou glauque. Néanmoins, au total, ce sont seize auteurs que j'ai pris plaisir à lire, à découvrir leur plume.  Les personnages principaux sont toutes des voyeuses, certaines malades qui frôlent ou atteignent même la folie. Parfois, elles se font prendre à leur propre jeu, devenant elles-mêmes la proie. D'une nouvelle à l'autre, les protagonistes nous livrent leurs pensées, leurs sombres réflexions. Mes trois préférées sont: De passage, Meurtrières et Do You Look Goth. Chaque fois que je terminais une histoire, j'allais lire la courte biographie de l'auteur qui l'avait écrite. Remplies d'humour, elles sont différentes et amusantes. Que recherchons-nous à stalker les gens comme ça? Les femmes de ce bouquin arrivent-elles à assouvir leur besoin? À vous de le découvrir!




pour ce voyeurisme    



Aucun commentaire:

Publier un commentaire