17/01/2018

Averia - T5 - Laïka - Patrice Cazeault

Quelques mois ont passé depuis le bombardement de la Colonie. Personne n’a de nouvelles de Lanz et de Kodos. Alors que les Tharisiens érigent des murailles autour de leur bastion, ceux qui restent dans la ville avec les Humains subissent la tension qui n’en finit plus de grimper.

À l’hôpital, Seki s’affaire au chevet de Laïka. Gravement malade, celle-ci tente de la préparer aux épreuves qui se profilent à l’horizon. Myr, quant à elle, tente de faire comprendre à sa soeur que ses allégeances vont à sa famille, mais elle doit d’abord se convaincre elle-même.

Tandis que la rumeur de la guerre gronde au loin, sur Averia, toutes les forces en présence manoeuvrent pour tirer profit de la situation. Seki et Myr, plus déterminées que jamais, feront
tout en leur pouvoir pour contrecarrer les plans de leurs nombreux adversaires...

Éditeur: AdA
Genre: Science-fiction
Parution: Novembre 2014








Dans ce cinquième tome, Myr et Seki partagent le rôle de narrateur. Comme ce volet porte le nom de Laïka, je m'attendais à ce qu'elle soit plus présente physiquement, mais l'auteur a tout de même réussi à nous faire ressentir son existence, sa compagnie tout au long du roman. Elle n'est présente qu'en petites parties, mais elle prend une grande place au sein de l'histoire. On en apprend davantage sur l'état de sa santé ainsi que sur le passé de sa famille; des fragments de ce qu'elle a caché sont révélés. Ses signes vitaux diminuent, Kodos pourra-t-il la sauver? Ce que je peux vous assurer c'est que cette jeune femme réserve bien des surprises aux lecteurs.

Alors que Laïka lutte de son côté pour sa survie, une chasse à l'homme est lancée. Certains dirigeants voient grand et sont prêts à beaucoup pour décimer l'autre clan dont commettre des atrocités sans noms et, cela, sans aucune once de remord: de l'action et de la bagarre il y en a amplement. Rendu au cinquième tome, j'ai totalement adopté les personnages et, maintenant que je suis sensible à leur sort, ils m'ont fait craindre pour leur survie. Inquiète pour eux, j'ai tourné les pages assez rapidement. C'est le tome qui m'a le plus pris aux tripes, celui qui m'a fait ressentir le plus d'impatience à découvrir la suite. Patrice Cazeault se surpasse d'un tome à l'autre et je crois pouvoir dire que c'est le volet le plus croustillant grâce aux explosions de colère qui font un effet domino. 

Côté personnel, tous les personnages évoluent beaucoup et, surtout, nous surprennent de par la maturité qu'ils acquièrent et les liens qu'ils créent. D'ailleurs, j'ai été étonnée, à plusieurs reprises, vis-à-vis les retournements de situations et les alliances imprévues. Avec ce tome, j'ai eu les émotions à vif et il me tarde de lire le sixième et dernier tome de cette magnifique série.

Chronique du tome 1: X
Chronique du tome 2: X
Chronique du tome 3: X
Chronique du tome 4: X



Aucun commentaire:

Publier un commentaire