30/08/2017

Calendar girl - T8 - Août - Audrey Carlan

Mia a toujours été très douée pour prétendre être quelqu’un qu’elle n’est pas, et cette faculté va bien lui servir pour sa prochaine mission. Cette fois, c’est au Texas que Mia se retrouve, auprès d’un magnat du pétrole, Maxwell Cunningham. Son père est décédé récemment et a laissé une bombe dans son testament. Il a légué 49% de sa fortune à une jeune femme, la soeur de Maxwell, dont ce dernier n’a jamais entendu parler et qui répond au nom de… Mia Saunders. Il est précisé que Maxwell a un an pour retrouver cette soeur, ou il perdra son empire au profit d’un groupe d’investisseurs peu scrupuleux. Or, il a trouvé Mia… Mia arrive donc dans cette famille de cow-boys, prétendant être quelqu’un qu’elle n’est pas et roulant dans la farine tous les gros bonnets qui tournent autour de la fortune de Maxwell. Elle va s’attacher plus que de raison à cette famille sympathique, qui l’accueille à bras ouverts. Elle aura du mal à repartir… Un mois riche en rebondissement étonnants.

Éditeur: Hugo&Cie 
Genre: Érotique - Récit 
Publication: Août 2017








Nom: Maxwell Conningham 
Emploi: Riche héritier d'une industrie pétrolière
Endroit: Dallas

Il est difficile de faire un avis sur ce tome sans faire de grandes révélations qui pourraient vous gâcher la surprise. Je marcherai donc sur des œufs et irai au plus court pour, au moins, vous donner l'envie de vous lancer car, honnêtement, il vaut le détour. Alors que Mia prend du temps pour elle entre deux clients, elle vit de nouveau des retrouvailles, celles-ci un tantinet différentes des tomes précédents. Pour la suite, le client du mois s'appelle Maxwell. Ce dernier a une famille: une fille et une femme enceinte. Mia se retrouve donc à cohabiter avec eux. À première vue, Maxwell et les deux femmes de sa vie forment une parfaite petite famille: la petite princesse est adorable à craquer, la femme est douce et généreuse et Max est un homme pacifique et protecteur. Il va sans dire qu'il n'y a donc aucune relation sexuelle entre Mia et Max, mais on en a pas de besoin dans ce tome-ci puisque l'auteure apporte notre attention ailleurs.

Depuis juin, l'auteure nous sort de la routine qu'elle avait établie à partir du premier tome et ce volet continue dans cette lancée: totalement différent des autres. Avec cet opus on se consacre entièrement à la vie de Mia, au plan personnel. D'ailleurs, plusieurs éléments de son quotidien lui fait penser à ses anciens clients. C'est beau et émouvant de voir ces liens perdurer avec le temps.

Dès le début du roman, un mystère plane. Un sentiment de déjà vu de la part de Mia nous intrigue aussitôt nous invitant à tourner les pages à grande vitesse. Son passé refait surface. Le seul petit bémol est le fait que j'ai trouvé la situation prévisible et Mia un peu trop lente à comprendre, à assembler les morceaux. Malgré tout, quelques informations restent de petites bombes et nous surprennent: bouleversements et révélations en vue. Qui est cet homme qui lui rappel d'anciens souvenirs enfouis?

Chronique du mois de janvier: X

Chronique du mois de février: X
Chronique du mois de mars: X
Chronique du mois de avril: X
Chronique du mois de mai: X
Chronique du mois de juin: X
Chronique du mois de juillet: X
Chronique du mois de septembre: X



Merci à Hugo&Cie 
pour ce huitième opus




Aucun commentaire:

Publier un commentaire