29/03/2017

Demain n'est pas un autre jour - Robyn Schneider

Avant le diagnostic, la vie de Lane était plutôt banale.

Au sanatorium pour ados, il rencontre l'irrésistible Sadie et sa bande de copains. Rebelles, excentriques et résolument vivants, dans le monde rigide de l'établissement, ces adolescents ne suivent que leurs propres règles.

À leurs côtés, Lane réalise que la maladie n'est pas nécessairement une fin: quand l'amour et l'amitié viennent tout bousculer, elle pourrait même constituer un nouveau départ.

Éditeur: Gallimard 
Publication: Mars 2017 
Genre: Drame








Lane, 17 ans, doit laisser tomber son année de terminale en plein mois de septembre pour aboutir à Latham. Lui et Sadie se sont déjà rencontrés et leurs routes se croiseront à nouveau. Sadie est admise à Latham depuis un an. C'est une fille pleine d'énergie malgré son passé difficile qui a laissé des traces indélébiles. Lane est, quant à lui, un garçon obnubilé par ses résultats académiques. Acquérir les meilleures notes est son seul et unique but. Ses actions sont toutes faites en conséquence de ce choix et, par le fait même, il manque de belles occasions de vie, ces petites choses qui procurent rire et plaisir. Arrive alors la maladie qui bousculera son plan grandiose. 

Latham est un endroit où des amitiés hors du commun se forgent. Des copains qui, en dehors de Latham, n'auraient probablement jamais sympathisé de par leurs différences. Pourtant, ensemble ils entretiennent une belle amitié. Sadie et sa bande s'efforcent de prendre la vie à Latham différemment des autres, de la voir sous un autre angle et de sortir un peu de la routine exigée. Aussi ironique que cela puisse être, c'est alors que leur vie est sur pause et qu'elle risque de balancer vers la mort qu'ils se sentent vivre plus que jamais. Alors que certaines banalités apportent une certaine jouissance chez les héros de ce roman, l'auteure nous fait ouvrir les yeux sur notre propre vie, sur ses petits plaisirs et sur sa réelle valeur. 

Je m'attendais à un récit plus sentimental qui me ferait larmoyer du début à la fin, mais je l'ai plutôt vu comme une certaine ode à la vie, une ouverture au changement, une invitation à profiter du moment... jusqu'aux dernières pages qui sont tragiques, émouvantes. Tout au long du roman, les personnages, tous des jeunes, côtoient la mort. Il va sans dire que c'est un roman touchant. De voir la force de ces adolescents, mais aussi leur façon de s'adapter et de penser à autre chose qu'à leur situation. De plus, une romance se met en place tranquillement sans être trop quétaine et en étant assurément crédible. Plusieurs événements sont prévisibles, mais nos espérances nous amènent à penser à plusieurs finalités et l'auteure m'a finalement servi un bon coup de poing à l'estomac. C'est une histoire profonde et inspirante où espoirs et désillusions cohabitent. Parce que la vie n'est jamais tracée d'avance et contient son lot d'imprévus. Je termine avec une note sur la superbe couverture. Elle est parfaite puisqu'elle rallie la maladie évoquée et la forêt de Latham; elle est tout simplement sublime. 



Merci à Gallimard     
pour cette touchante lecture





Aucun commentaire:

Publier un commentaire