20/08/2020

Civière 41 - Catherine Cloutier-Charette


« Ça résonne dans ma tête. On m'a escortée jusqu'à la place qui m'attendait. Un petit lit de métal du côté droit de ce labyrinthe. J'ai dû m'y déshabiller et laisser à l'infirmière tout ce avec quoi j'étais entrée. Comme si c'était dangereux, comme si c'était malpropre. Mon nouveau nom était écrit sur le mur beige sale : C-41. »

Flavie a toujours eu envie de mourir. Parfois un peu, parfois beaucoup. La dépression qui lui ronge le cœur et l'âme prend toute la place. Les urgences, l'aile des fous, la paranoïa, les idées suicidaires, un diagnostic de bipolarité et la lourdeur de ce quotidien viennent à bout de ses relations. Lorsque son amoureux la quitte, Flavie se retrouve seule devant sa folie et doit recoudre à la main les mille et une mailles de sa vie pour se reconstruire.

Éditeur: Librex
Genre: Récit
Parution: Août 2020







Flavie, la narratrice, ne mâche pas ses mots, et c'est parfait ainsi. La façon dont elle s'exprime est percutante. Ce récit qui aborde de plein front la santé mentale est plutôt lourd, surtout dans la première moitié, mais il est aussi ensoleillé. Flavie va directement dans le vif du sujet, la bipolarité, en y exhibant les côtés les plus laids. Alors que Flavie est au fond du baril, le lecteur perçoit son mal-être, mais également tout le courage que cela lui demande pour se relever et avancer. 


'' Je n'ai pas seulement les avant-bras entaillés,
mon âme l'est aussi.
Mal cicatrisée. Toute bossée."

Lorsque Flavie fait la lumière sur Brouillard, quand elle nous révèle sa vraie identité, on ne peut pas faire autrement que d'être sidéré, époustouflé par le talent de l'auteure. Le parallèle et l'image qu'elle implante dans notre tête sont puissants, tangibles et concrets. J'ai été estomaquée par les mots utilisés, les tournures de phrases intelligemment écrites et criantes de vécu. De la poésie dure et belle à la fois. Catherine Cloutier-Charette a un talent indéniable. Un don réel et évident. Une multitude d’énoncés m'ont écorchée, m'ont rentré d'dans!



'' Mon cerveau est dans un nuage, mais mes pieds sont sur terre.
C'est comme si, entre les deux, il y avait un décalage.
Comme s'ils ne parlaient plus le même langage.
Comme mon coeur pis ma tête.
Je suis devenue polyglotte du corps.
Mais aucune des parties ne comprend l'autre."

Flavie exprime, sans détour, l'incompréhension et la dépréciation de soi ainsi que le fait d'être quelques fois déstabilisée par ses propres sentiments parfois si intenses et démesurés. Et, vers le milieu du roman, le récit prend un autre virage alors qu'un nouveau personnage s'incruste dans les lignes: Mimi. Cette adolescente est émouvante par son histoire et elle fait autant réfléchir Flavie et les lecteurs sur leur avenir et les rêves qu'ils trimbalent. Flavie et Mimi sont deux filles fortes et touchantes qui façonnent ce récit d'une manière profonde et poignante. Chacune des deux vous fera assurément grandir!


Merci à Librex   
pour ce vibrant récit





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire