04/06/2018

Good Morning Little Briar-Rose - Megumi Morino

Parce qu’il souhaite prouver à son père qu’il pourra arrêter ses études à la sortie du lycée, le jeune Tetsu a commencé à travailler comme employé de maison pour la prestigieuse famille Karasawa. à la demeure surnommée « la maison au sommet de la colline », le lycéen se doit de respecter une seule règle : ne pas surtout pas s’approcher de la petite annexe du jardin, dans laquelle réside cloîtrée la jeune fille malade de la famille Karasawa. Pourtant, un jour, son regard croisera celui de la mystérieuse Shizu. Aussitôt attiré par son sourire empli de tristesse, Tetsu se permet alors de braver l’interdit... Il ne s’imagine pas encore les nombreux secrets qui entourent la jeune fille. Qui est-elle vraiment ?

Éditeur: Akata
Distributeur: Interforum Editis Canada
Genre: Manga / Fantastique
Parution: Octobre 2017










Tetsu fait la rencontre étonnante d'une jeune fille, Shizu, prétendument malade. Alors qu'elle semble en parfaite santé, des questions nous taraudent l'esprit. Cette dernière réserve au lecteur de grandes surprises. Je crois même qu'il est impossible de prévoir entièrement ce qu'elle cache. Rapidement, Tetsu ne sait plus sur quel pied danser: il est curieux, intrigué, mais il a aussi la frousse vis-à-vis ce qu'il découvre. La croyant si douce, si délicate, Tetsu, et nous-même, n'est pas à bout de surprises. Cependant, la romance entre les deux personnages est un peu trop vite expédiée. Par chance, ce qui se passe entre eux laisse assez rapidement la place à un autre phénomène, un tournant plus que surprenant.

Cette série m'a donné un peu de fil à retordre, surtout pendant la lecture du premier tome. Suivre l'histoire a été un peu laborieux. Premièrement parce que j'ai vraiment compris la teneur de l'intrigue que dans le second tome et, deuxièmement, parce l'auteure alterne entre deux sortes de dessins. La mangaka utilise des personnages dites plus normaux, ainsi que leur version "dessins animés". Quoique fréquente dans les premières pages, cette dernière façon de procéder s'estompe au fil des pages, heureusement pour moi. Cependant, je suis convaincue que cette particularité plaira à plusieurs autres. Aussi, les transitions d'une scène à l'autre m'ont souvent déboussolée. Alors que rien n'indique que les personnages changent de place ou de situation, les carreaux s'enchaînent et j'ai parfois trouvé difficile de me repérer. 

Plus positivement, sans trop en dire, j'avance que la mangaka s'est aventurée sur un chemin original. Elle aborde, à sa propre manière, un thème tabou et bâti un scénario comme je n'ai jamais lu jusqu'à présent. Et, autant que parfois ses dessins m'ont déstabilisée, autant que je les ai trouvés bien adaptés puisqu'ils suivent vraiment la personnalité et les expressions des personnages (il faut vraiment lire la série pour comprendre l'ingéniosité de Megumi Morino). 

Dans cette histoire, avec de petits brins d'humour semés ici et là, les personnages évoluent. Shizu est celle qui se démarque le plus. Le troisième tome nous en apprend beaucoup sur Tetsu (sa passion, son passé et sa famille), mais il semble aussi annoncer un tournant majeur, un réveil, une illumination de la part de Shizu. Oui, je lirai la suite: je suis vraiment curieuse de savoir comment tout cela se terminera.







pour cette lecture     




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire