04/10/2017

Calendar girl - T9 - Septembre - Audrey Carlan

Revenir à Vegas devrait être une joie pour Mia, et pourtant tout va mal. Elle n’a pas versé son dernier règlement à Blaine, elle doit de l’argent à son client précédent qu’elle ne peut pas rembourser pour l’instant, et l’état de son père ne s’améliore pas ! Pour couronner le tout, Wes a disparu depuis plus de trois semaines. Personne n’a eu de ses nouvelles. Mia est totalement dévastée. Elle va prendre la seule décision qui s’impose. Son ex, celui qui a envoyé son père à l’hôpital, va obtenir ce qu’il veut. En tout cas, c’est ce que Mia va lui laisser croire. 

Éditeur: Hugo&Cie
Genre: Érotique / Drame 
Parution: Septembre 2017







Ce tome-ci m'a laissée un peu perplexe avec un avis mitigé. Pour commencer, Millie me fait une drôle d'impression. J'ai découvert une facette de sa personnalité qui ne me plaît pas beaucoup: une personne froide qui n'a pas du tout la fibre familiale et qui manque cruellement d'empathie. 

Par contre, il y a des développements au sujet du coma de son père. Tellement, que le mois de septembre s'en retrouve chaviré, sans dessus-dessous: rien ne se passe comme prévu ce mois-ci. Blaine de son côté fait des siennes, amenant un vague de péripéties, ainsi que de l'action. La vie de Mia se retrouve sur pause alors que le monde tourne autour de son père, suivant et espérant quelconques améliorations de son état, et de Wes, duquel Mia n'a plus de nouvelles depuis plusieurs semaines. Il y a beaucoup de bouleversements et de drames dans la vie de Mia depuis juin et ce tome-ci apporte encore quelques malheurs. Tant, que cela me donne l'impression de me retrouve dans un film hollywoodien, une série télé: c'est un peu trop tiré par les cheveux. L'auteure pousse un peu trop loin dans ce volet: un moment donné, trop c'est trop. 

Ce que j'ai par contre bien aimé c'est la façon dont Audrey Carlan met l'emphase sur les liens et le support entre les personnages. Malgré le fait que l'auteure focalise davantage sur la vie personnelle de Mia, elle nous offre, heureusement, quelques passages et discussions avec d'anciens personnages. Tous sont là les uns pour les autres et c'est beau à voir perdurer de tome en tome. Malgré sa grande fierté et son indépendance, Mia doit demander de l'aide et, surtout, apprendre à l'accepter.

Malgré la grande intensité au niveau émotionnel, ce livre est moins venu me chercher que les volets précédents, mais j'ai tout de même hâte de voir l'avancée et l'évolution de chaque situation. Pour cette raison, je dégusterai les prochains et derniers tomes. Plus que trois volets avant la fin... Seront-ils de trop ou l'auteur nous ramènera un vent de fraîcheur pour bien boucler la boucle?

Chronique du mois de janvier: X
Chronique du mois de février: X
Chronique du mois de mars: X
Chronique du mois de avril: X
Chronique du mois de mai: X
Chronique du mois de juin: X
Chronique du mois de juillet: X
Chronique du mois d'août: X

Merci à Hugo&Cie
pour cette suite   


Aucun commentaire:

Publier un commentaire