07/04/2017

Derrière les portes - B.A. Paris


En apparence, Jack et Grace ont tout pour eux. L’amour, l’aisance financière, le charme, une superbe maison. Le bonheur. Vous connaissez tous un couple comme celui qu’ils forment, le genre de couple que vous aimeriez connaître mieux. Vous adoreriez passer davantage de temps avec Grace, par exemple. L’inviter à déjeuner, seule. Et pourtant, cela s’avère difficile. Vous réalisez que vous ne voyez jamais Jack et Grace l’un sans l’autre. Est-ce cela que l’on appelle le grand amour ?

À moins que les apparences ne soient trompeuses. Et que ce mariage parfait ne dissimule un mensonge parfait. Car pourquoi Grace ne répond-elle jamais au téléphone ? Et pourquoi les fenêtres de la chambre sont-elles pourvues de barreaux ? 

Éditeur: Hugo&Cie
Genre: Suspense psychologique
Publication: Février 2017






L'auteure nous dresse le portrait de Grace. Sans aucun doute, cette femme nous paraît nerveuse. Le bon déroulement de la soirée semble primordial, mais au premier abord, nous n'en savons pas plus que ça. Par de petits détails semés ici et là, on a le cœur qui palpite aussitôt que l'on sent Grace un peu stressée. Une pression reliée à la perfection se fait plus que sentir.


Un lien fort unit Grace et sa sœur Milie. On distingue un amour inconditionnel entre ces deux-là. La joie et la naïveté que l'une dégage à la vue de l'autre et la fierté que l'aînée ressent envers sa cadette nous touche assurément. Grace et Milie ont tellement une belle complicité, l'une de celle où chacune est prête à tout pour l'autre. En refermant ce roman, j'ai su que l'énergie pétillante et l'intelligence de Milie me manqueront assurément.  Par contre, Jack est un de ceux que j'aurai le plus détesté dans toutes mes lectures. Décrit en gentleman pendant les premières lignes, on se rend vite compte qu'il cache une sombre personnalité et, après quelques pages seulement, une haine profonde naît envers lui. Mais je lui concède qu'il est un être très intelligent, même trop, et très prévenant: le mélange parfait pour faire de cet homme un être dangereux.

Les chapitres alternent le présent et le passé de façon à ce que les moments antérieurs se rapprochent de plus en plus du temps réel. Cette façon de faire nous révèle des secrets au compte-goutte en nous faisant comprendre la vérité et l'échappée d'une manière plutôt originale. Et tout cela, afin d'assembler les pièces du casse-tête vraiment à la toute fin. Je m'attendais à être un peu mêlée, à avoir de la difficulté à bien suivre, mais au final tout s'emboîte bien. La seule raison pour laquelle j'ai eu de la misère est à cause des tournures de phrases parfois bizarres que je mets sur le compte de la traduction. Des mots manquants, de trop, ou tout simplement pas de bon usage. Outre ce détail, le style de l'auteure est poignant et nous fait trembler. On ressent vraiment l'effet crescendo. Dès les premières pages on éprouve le stress de Grace, ensuite l'angoisse nous prend aux tripes, l'espoir, la peur, la terreur et l'abandon. L'auteure transmet une grande gamme d'émotions et de frissons avec brio. 

C'est un texte tellement juste qu'on dirait que l'auteure nous raconte son vécu. J'ai eu la chair de poule dès le moment où j'ai compris que quelque chose ne tournait pas rond et ce sentiment a perduré jusqu'à la fin. C'est un livre qui a le pouvoir de sensibiliser le lecteur à ce que vivent les femmes dans la même situation que Grace. Beaucoup sont prompts sur le jugement et je crois que ce livre peut apporter une autre façon de voir les choses. Aussi, peut-être que ce récit aura le pouvoir de nous aider à ouvrir les yeux, à déceler de petits signes et peut-être même sauver des vies, ou du moins, nous pousser à essayer de les aider.


De la même auteure:
Dix petites poupées: X


Merci à Hugo&Cie      
pour ces moments d'angoisse





Aucun commentaire:

Publier un commentaire