14/05/2016

La cache - T1 - L'effet jus d'orange - Sandre Dussault

Une catastrophe oblige des jeunes à se réfugier dans un abri inconnu de tous, situé sous leur école… Le scénario a-t-il été écrit d’avance?

Les jours s’écoulent, les tensions s’accentuent, l’énergie s’agglutine comme dans un concentré de jus d’orange et des pouvoirs étonnants se développent: télékinésie, don de guérison, transferts d’énergie… Les élèves sont-ils en sécurité ou tenus prisonniers? Pourquoi eux ?

Que s’est-il réellement passé le 18 décembre ? Qu’est-ce qui les attend hors de la Cache ?

Éditeur : Québec Amérique 
Genre : Fantastique / Science-fiction / Enquête
Parution : Février 2015








L'auteure nous dresse un portrait de la situation avec l'aide de plusieurs narrateurs, neuf pour être plus précise, si je n'en ai pas oublié. Chacun leur tour ils nous exposent leur situation et leurs sentiments. Malgré le grand nombre de raconteur, on ne se sent pas trop perdu puisque chacun a son propre phrasé. L'auteure a su démarquer ses personnages avec son écriture. Le langage est approprié à l'âge et à la situation de chacun. Certains ont un langage plus québécois, d'autres ont des difficultés de langages qui transparaissent dans l'écriture : des fautes et des problèmes de syntaxe, mais cela rend nos personnages tout simplement plus vivants, plus réalistes. 

Un événement catastrophe survint au tout début et nous comprenons que quelque chose se passe sans trop savoir pourquoi. Les jeunes et le personnel se retrouve enfermer au sous-sol... pour une durée indéterminée. Autant que nous, ils ne savent pas ce qui arrive, ni la raison de leur emprisonnement. Comme de raison, certains deviennent fou et d'autres se laissent emporter facile ; c'est la cacophonie au sein du groupe. Des batailles explosent et des clans se forment ; la tension est à son comble.

On connaît de plus en plus les personnages, certains se dévoilent et on en apprend davantage sur leur passé et ce qu'ils vivaient au quotidien à la maison. Plusieurs se différencient du lot de par leurs caractéristiques personnelles, soit par leur langage, leur comportement ou encore l'énergie qu'ils dégagent. On s'attache évidemment à eux, pratiquement à tous, et c'est d'ailleurs cette affection qui nous causera le plus de tort et de peine. Ariel, Gédéon, Rosie et Samuel sont définitivement ceux que je préfère ; ils ont conquis mon cœur.

Je n'ai qu'un seul petit bémol à apporter : l'abus de l'expression "l'effet jus d'orange" qui a été, selon mon avis, beaucoup trop utilisé, surtout dans les dernières pages. Sinon, le rythme est bon et soutenu, et je voulais toujours savoir comment nos adolescents garderaient la tête froide pour s'en sortir.

J'ai hâte de savoir ce qui s'est réellement passé, puisque nous restons sans réponse à la fin de ce tome. L'auteure nous laisse sur une belle ouverture qui nous donne envie de découvrir la suite. Alors, de ce pas, je vais me plonger dans ce dernier tome. 

De la même auteure:
La cache - T2: X
Le programme: X


pour la lecture       





         





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire