13/05/2021

Moi aussi, je t'aime - Maxime Landry

 

Il comprend très jeune, David Lemieux. Il le sait… C'est ce qui le pousse à aller étudier à l'Institut de protection contre les incendies du Québec. Là-bas, croit-il, il pourra être l'homme dont son défunt père aurait été fier.

Ce qu'il ne sait pas, c'est qu'il y fera la rencontre de Nicolas Beaulieu. À la fin de ses études, il le perdra de vue et se résignera à ne plus jamais le revoir. Dans une caserne de Montréal, il deviendra le lieutenant David Lemieux. Et pendant des années, il essaiera d'éteindre les braises. Jusqu'à ce que la vie se charge de rallumer le feu…

Un roman poignant sur l'importance d'être qui l'on est vraiment, et de se permettre d'aimer avant qu'il soit trop tard.

Éditeur: Libre expression
Genre: Romance
Parution: Avril 2021







Ce cinquième roman de Maxime Landry met en vedette David, un être désillusionné professionnellement et personnellement. Il ne s'épanouit plus au travail et a renoncé aux relations amoureuses. L'histoire bascule entre le présent, au moment où David fait un virage dans sa vie, et le passé, à l'institut de protection contre les incendies du Québec, alors qu'il rencontre Nicolas, un garçon avec qui il forge une forte amitié. 

Vivement suggéré par son bon ami Karl, David se retrouve sur le bord de l'eau, près de Shawinigan, et la route de ces trois hommes se croise laissant éclater plusieurs non-dits. Alors que Nicolas semblait heureux quelques années plus tôt, il expose maintenant une facette de lui davantage brisée. Non franc envers lui-même, ne cherchant qu'à enfouir qui il est vraiment, il a vécu une vie qui ne le comblait pas entièrement. De nouveau en contact l'un avec l'autre, Nicolas et David lèvent le voile sur des événements passés plusieurs années auparavant. Quant à Karl, toujours là pour épauler son meilleur ami, il fera lui aussi un grand pas dans sa propre vie. 

Ce touchant roman nous rappelle que le temps n'est qu'emprunt, que nous nous devons d'être honnête envers nous et les autres pour profiter de chaque instant au maximum, et d'écouter notre petite voix intérieure pour accéder au bonheur. En parallèle, il y a aussi l'histoire de David et de sa mère régit par plusieurs tensions. Ce qu'ils ont à raconter amène aussi une belle petite leçon de vie: l'importance de pardonner et d'exprimer notre amour à nos proches tant qu'il est possible de le faire. 


Merci à Librex   
pour ce touchant récit



11/05/2021

Le Bazar du zèbre à pois - Raphaëlle Giordano

 

Basile, un inventeur au génie décalé, décide d’ouvrir une boutique originale : Le Bazar du zèbre à pois. Dans sa vitrine, des objets provocateurs pleins d’humour et de poésie titillent l’imagination, la créativité et invitent l’esprit à prendre le large. Sur le pas de son commerce, Basile rencontre Arthur, un adolescent rebelle épris de pochoirs et de bombes de peinture, et sa mère Giulia, « nez » de parfumerie talentueuse qui se languit de respirer la liberté. Trois êtres atypiques, trois électrons libres. Un jour, leurs trajectoires se croisent… et le feu d’artifice explose ! C’est à cela qu’on reconnaît les « rencontres-silex », celles qui produisent des étincelles et de grands éclats de rire.

Éditeur: Édito
Genre: Développement personnel / Contemporain
Parution: Février 2021







Le récit débute avec Basile alors que l'auteure nous donne un bref aperçu de l'enfant qu'il était. Le jeune Basile m'a intriguée et, surtout, touchée par sa singularité, son intelligence et ses rapports amicaux, ou non, avec ses pairs. Maintenant adulte, il ouvre une boutique, Le Bazar du zèbre à pois, au Mont-Venus, en France. Ce personnage a une façon différente, mais plutôt géniale, de percevoir la vie, les objets ainsi que tout ce qui l'entoure, et de partager sa vision avec autrui. Persévérant, une idée n'attend pas l'autre. Il savoure l'instant présent, remet les gens en question et les fait réfléchir sur le sens et la signification d'une multitude de concepts. Mais, derrière son charme, l'on découvre aussi un homme grandement blessé à différentes étapes de sa vie. 

Giulia est une femme qui n'est plus heureuse: elle n'arrive pas à s'épanouir personnellement et professionnellement. Arthur, son fils, est un adolescent, parmi tant d'autres, qui ne convient pas au cadre strict imposé par le système scolaire. Ce dernier essaie, avec l'aide de Basile, de trouver sa voie et le bonheur en progressant autrement. J'ai adoré ce trio, mais certains personnages m'ont hérissée le poil des bras à cause de leurs pensées, de leur façon de dénigrer et de regarder de haut les gens différents qui les entourent. Des gens fermés d'esprit devant les choses qui sortent de l'ordinaire, mais qui nous confrontent en même temps vis-à-vis notre rapport à l'étrangeté et à la nouveauté. 

Ce roman de Raphaëlle Giordano met de l'avant les artistes et leur créativité, tout en leur donnant le crédit qui leur revient. Une certaine poésie teinte les lignes de ce récit, remettant certaines choses en perspective. Avec ces personnages, l'auteure nous raconte une agréable histoire contemporaine avec un soupçon de développement personnel. 


Merci à Édito        
pour cette belle découverte




07/05/2021

Wish, tome 2, Evie - Audrey Carlan

 

Faire des vœux est une perte de temps. On ne peut pas rêver de quelque chose et, pouf, ça apparaît comme par magie. J’ai travaillé jusqu’à l’os pour devenir un gestionnaire financier prospère, me faire un nom et mener une belle vie indépendante. Même si chaque lettre de ma mère me dit de prendre des risques, de laisser le vent me porter vers les désirs de mon cœur, je fais exactement le contraire.

L’envie d’errer et de faire des vœux est ce qui a tué ma mère et m’a laissée sans ma sœur pendant une décennie. Il n’y aurait pas de vœux pour moi. La dernière fois que j’ai fait un vœu, j’avais huit ans. Ce rêve ne s’est pas réalisé...

Éditeur: Hugo & Cie
Distributeur: Hachette Canada
Genre: Romance
Parution: Mars 2021







Ce deuxième tome m'a moins plu que le premier. Alors que Suda Kaye relève le positif et voit le beau dans chaque situation, Evie est plutôt pessimiste et semble voir tout en noir. Déjà, pendant les premières pages, elle n'est que négative: elle juge et exprime son amertume envers sa mère et sa sœur. Evie est défaitiste et ne croit pas au bonheur. Aussi, il doit toujours y avoir quelqu'un derrière elle pour l'aider à prendre une décision et, aussitôt qu'un pépin surgit elle en profite pour s'enfuir, comme si elle n'attendait que cela. Quant à Milo, je l'ai trouvé trop directif, autoritaire. La romance entre eux deux est peu crédible, moins encore que celle du premier tome. Déjà, à la page soixante Milo laisse planer des suggestions coquines et, en deux jours, il se retrouvent à se déclarer leur flamme et à parler d'enfants. Le tout va trop vite, un peu à la manière des calendar girl qui étaient condensés en cent cinquante pages seulement. 

Malgré tout, quelques éléments sont plus positifs. Tout d'abord, Suda Kaye est plus légère, frivole. Même si parfois elle peu sembler un peu trop survoltée, j'aime bien ce personnage. Il y a aussi Tahsuda, le grand-père de Suda Kaye et Evie. Il est un véritable sage et il est réconfortant par sa présence et ses paroles. Également, l'on entrevoit davantage sa culture, et cela est très intéressant. Enfin, les non-dits entre les deux jeunes femmes explosent: elle se vident le cœur et font un pas de plus dans leur relation. Ce deuxième tome a ouvert la porte à un nouveau personnage, Isabeau, dont le troisième tome porte le nom. Je lirai son histoire pour en apprendre encore plus sur cette famille.

De la même série:
Wish, tome 1, Suda Kaye: X
Wish, tome 2, Isabeau: À venir
Wish, tome 3, Catori: À venir

pour ce deuxième tome 



04/05/2021

Illuminae - T3 - Dossier Obsidio

 

Prêts à mourir pour vivre libres.

Kady, Ezra, Hanna et Nick ont réussi à s’échapper de la station Heimdall. Ils sont désormais réunis sur le vaisseau Mao où s’entassent 2 000 réfugiés. Les nerfs sont à vif car la menace BeiTech est toujours là. De plus, ils n’ont plus aucun moyen de communiquer avec l’extérieur, les vivres manquent, et bientôt, l’oxygène. La seule option est de retourner sur Kerenza. Mais des mois après l’invasion, qui sait ce qui les y attend ? Comble de malchance, une mutinerie éclate à bord du Mao… tandis qu’à terre, Asha, la cousine de Kady, essaie tant bien que mal d’organiser la Résistance…

Éditeur: Casterman
Genre: Science-fiction
Parution: Novembre 2018







C'est avec le cœur lourd que j'ai terminé cette série. Je voulais savourer cette finale, mais j'ai lu ses six cent trente et une pages en deux jours et demi. À ce jour, c'est un de mes plus grands deuils littéraires, et je lis depuis toujours, c'est pour dire! Dans cette conclusion, l'on retrouve Ezra, toujours aussi marrant. Lui et Kady amènent des conversations amusantes à lire. Aidan est encore là, lui aussi, pour notre plus grand bonheur puisqu'il est drôle, sans même le savoir. Son humour et sa façon de comprendre les humains, plus particulièrement leurs émotions, m'ont délicieusement fait rire. Dans cet opus, l'on prend vraiment conscience qu'il réfléchit comme une machine, ce qu'il est d'ailleurs, même si l'on tend à l'oublier. Ses réactions et ses réflexions me manqueront assurément. 

Les lecteurs passent une grande partie de ce dernier volet avec les héros des livres précédents, c'est-à-dire Ezra et Kady ainsi que Nik, Ella et Hanna. Le reste de l'histoire se déroule sur Kerenza, là où tout a commencé, en compagnie de survivants dont Asha et Rhys. Ce tome-ci ne fut pas un coup de cœur, contrairement aux deux autres. Les rebondissements sont en plus petit nombre et ils sont moins spectaculaires. Il manque un petit quelque chose pour qu'il soit autant explosif que le premier et le second. Toutefois, les auteurs ont su m'emportée dans l'univers en déclenchant en moi une panoplie d'émotions: angoisse, excitation, amusement et surprise. À chaque page, par le scénario et le graphisme, j'étais émerveillée de découvrir le niveau d'imagination et de création des auteurs. Illuminae est une série unique en son genre grâce à son originalité, au ton humoristique singulier et à l'univers futuriste. C'est une de ces séries que j'aimerais relire encore et encore pour la toute première fois! 

De la même série:
Illuminae, tome 1, Dossier Alexander: X
Illuminae, tome 2, Dossier Gemina: X



02/05/2021

Bilan du mois - Avril 2021

       




                                                                    
13 livres 
3 BDs
 Pages:  4588 (Romans) +  207 (BDs)


Mon top 3: 
Rien ne t'efface - Michel Bussi (X)
Illuminae - T3 - Dossier Obsidio (X)
Kukum - Michel Jean (X)


Mes lectures mitigées du mois: 
Wish, tome 2, Evie - Audrey Carlan (X)

Autres lectures agréables du mois:
About truth, partie 1 & 2 - Nadège Roy (X)
Pardonne-moi - Mylène Bossé (X)
Wish, tome 1, Audrey Carlan (X)
Le Bazar du zèbre à pois - Raphaëlle Giordano (X)
Atlantide, tome 2, En péril - T.A. Barron
Anaïs - Mélanie Calvé
Mutants, tome 2 & 3 - Karine Glorieux (X)

Les enquêtes d'Enola Holmes - T1 - La double disparition - Serena Blasco (X)





Achats:
La chute de Sparte - Biz
Nous étions le sel de la mer - Roxanne Bouchard
Souffler dans la cassette - Jonathan Bécotte
Scrooge - LP. Sicard 
La fuite, tome 2, Le piège - Stéphanie Gervais
Conquise - Sonia Alain
Landon & Shay, tome 2 - Brittainy C. Cherry
Terminal, tome 2, Incassable - Noémie Gauthier
Leslie & Coco - Marie Demers



Cadeau:
Joie de vivre, tome 1, Vickie et le Dépanneur Jolicoeur - Monique Michaud
Joie de vivre, tome 2, Deux voisines de coeur - Monique Michaud
Au-delà du hasard - Tamara Bollinger



Services presse:
Wish, tome 1, Suda Kaye - Audrey Carlan 
Wish, tome 2, Evie - Audrey Carlan 
Le bazar du zèbre à pois - Raphaëlle Giordano 
Moi aussi, je t'aime - Maxime Landry
Wish, tome 3, Isabeau - Audrey Carlan
Vers le soleil - Julien Sandrel
About hate, partie 1 - Nadège Roy
About hate, partie 2 - Nadège Roy



Nationalité des auteurs:
Australie: 1
États-Unis: 3
France: 5
Québec: 7

Genres lus:
Développement personnel: 1
Fait vécu: 1
Fantastique: 3
Historique: 2
Policier: 3
Romance: 4
Science-fiction: 1
Suspense: 1

Ma PAL: 
Mois passé: 100
Ajouts: 9
lus: 3
Total: 106

Ma Wishlist: 12

Saga en cours:  23 (Débutées: 1, Finies: 2)









Challenge 1,2,3 go!:
23 / 21 KM

Challenge Pige m'en trois (Avril à Juin):
Lire un des trois livres choisi par un binôme:
Atlantide, tome 2 - T.A. Barron ✓
Inacceptable - Stéphanie Gauthier
La vie, l'amour, la mort - Ava Dellaira


Serpents et échelles:
Case #63
Nombre de livres lus: 27

1 lettre par mois: 
Anaïs - Mélanie Calvé ✓

Goodread: 59/150
                  

30/04/2021

Pardonne-moi - Mylène Bossé

 

Dans quelques jours, mon fils aura cinq ans. Avec mes quatre enfants, je suis en pleins préparatifs pour accueillir famille et amis. Je ne m’attendais pas à ce que tout bascule. C’était une journée superbe... jusqu’à ce qu’un terrible accident survienne. L’anniversaire laisse place à des cris, du sang, de la terreur, de la douleur et des sirènes...

Un cauchemar sans fin. Aucun retour en arrière possible. La culpabilité m’avale tout entière, comme un trou sans fond. Cette culpabilité me ronge et me détruit de l’intérieur. Que dois-je faire pour m’en sortir ? Qui dois-je supplier pour récupérer mon âme ? Pour recommencer à vivre ? Pour redevenir moi-même ?

J’ai vécu l’enfer, jusqu’à me rendre au fond du précipice. Qui me sauvera ? Suis-je capable de reprendre ma vie en main ? Si vous lisez ceci, c’est que j’ai réussi. Laissez-moi vous raconter mon histoire...

Éditeur: ÉdiLigne
Genre: Témoignage / Drame
Parution: Février 2021






Mylène, son fils et sa famille ont traversé une grande épreuve qu'elle nous partage et mettant ses tripes sur la table. C'est toujours plus délicat de donner son avis sur un fait vécu, une histoire délivrée avec autant d'émotions. Pardonne-moi raconte le récit d'une femme qui traîne un poids énorme sur sa conscience: la culpabilité d'un tragique accident, qui a mené a des idées suicidaires récurrentes, ainsi que le parcours d'un petit garçon si courageux vers la guérison qui relève les défis physiques que la vie a dressés sur son chemin. 

Un accident de cette ampleur n'implique pas que la famille, mais une multitude de gens aussi. Mylène partage ses pensées envers tous les anges qui ont croisé sa route au moment de l'accident, mais par la suite également. En tant que lecteur, on prend conscience de l'importance du soutien à apporter, mais surtout de la façon de le faire. Ce récit démontre certaines situations irrespectueuses, créées souvent involontairement, mais qui sont tout de même blessantes, et le bien qu'apporte le réconfort des gens. De plus, l'auteure laisse beaucoup de place au personnel soignant, à leur professionnalisme, ou non, et à leur capacité de rendre ces moments pénibles plus doux. 

Le seul point sur lequel je trouve à redire, ce sont les quelques rares répétitions dans les tournures de phrases. En bref, ce témoignage s'adresse à tous, et chacun peut en tirer quelque chose: ceux vivant un drame, aux proches et aux gens qui côtoient, de près ou de loin, ces derniers, et aux gens dans le domaine de la santé. Espoir, prise de conscience, force, voici une petite partie de ce qu'apporte ce livre. 

De la même auteure:
Virage absolu: X


Merci à ÉdiLigne      
pour ce touchant témoignage



28/04/2021

Kukum - Michel Jean

 

«C'est un de ces soirs où je trayais les vaches dans la lumière du soleil couchant que je l'ai vu pour la première fois. Un canot est apparu, descendant en silence la rivière. Un homme torse nu, à la peau cuivrée, ramait sans se presser, se laissant pousser par le courant. Il paraissait à peine plus âgé que moi. Nos regards se sont croisés. Il n'a pas souri. Et je n'ai pas eu peur.»

Ce roman raconte l'histoire d'Almanda Siméon, une orpheline amoureuse qui va partager la vie des Innus de Pekuakami. Elle apprendra l'existence nomade et la langue, et brisera les barrières imposées aux femmes autochtones. Relaté sur un ton intimiste, le parcours de cette femme exprime l'attachement aux valeurs ancestrales des Innus et le besoin de liberté qu'éprouvent les peuples nomades, encore aujourd'hui.

Éditeur: Libre expression
Genre: Historique / Fait vécu
Parution: Septembre 2019






Dans ce livre, Michel Jean dresse le portrait d'Almanda, une femme tout à fait exceptionnelle. L'auteur recule de quelques années, au temps où les Autochtones étaient libres. Libres d'aller où bon leur semblait, d'élever eux-mêmes leurs enfants et d'habiter là où leur culture, leur mode de vie et leur cœur les guidaient. Nous avons tous eu conscience, à un moment ou un autre, d'une infime partie du sort qui a été réservé aux gens des Premières Nations, et si ce n'est pas le cas, c'est que ces gens se sont fermé les yeux et les oreilles. Cependant, lire et découvrir davantage leur histoire, et plus particulièrement celle d'Almanda, une femme qui a réellement existé, est bouleversant. Toute leur vie leur a été arrachée sans qu'ils aient un mot à dire!

Pendant la première portion du roman, en suivant les traces d'Almanda et sa famille, l'on découvre leur attachement à la terre et à la nature, leurs coutumes, leur mode de vie. Nous avons la chance de nous glisser dans leur peau, l'espace de quelques pages, d'apprendre à les connaître davantage et à comprendre leurs méthodes de subsistance telles que la chasse, le tannage des peaux et la création des vêtements. Et, tout à coup, tout bascule. En tant que lecteurs nous assistons à certains événements marquants (l'arrivée des draveurs et des pensionnats, entre autres) qui ont brimé leurs droits et leurs libertés. 

Le bouquin de Michel Jean m'a donné des frissons, tout comme l'identité d'Almanda et le récit de ses parents. C'est un roman à lire pour comprendre, s'ouvrir à ces peuples et plus encore. Ce bouquin raconte le parcours émouvant d'une battante, et l'histoire des Premières Nations que l'on tend à oublier trop facilement. Je vous invite fortement à le lire à votre tour.