15/04/2021

Rien ne t'efface - Michel Bussi


2010. Maddi est médecin généraliste à Saint-Jean-de-Luz, une vie comblée avec Esteban, son fils de 10 ans. Ce jour d’été là, elle le laisse quelques minutes seul sur la plage. Quand elle revient, Esteban a disparu.

2020. Maddi a refait sa vie, et revient sur cette plage en pèlerinage. Au bord de l’eau, un enfant est là. Même maillot de bain, même taille, même corpulence, même coupe de cheveux. Elle s’approche. Le temps se fige. C’est Esteban, ou son jumeau parfait. Maddi n’a plus qu’une obsession, savoir qui est cet enfant. Il s’appelle Tom, il vit à Murol en Auvergne. Elle prend la décision de s’y installer. Plus Maddi espionne Tom, et plus les ressemblances avec Esteban paraissent inexplicables : mêmes passions, mêmes peurs… même tache de naissance.
Jusqu’où sera-t-elle prête à aller pour découvrir la vérité, et sauver son enfant ? Ou ce garçon qui lui ressemble tant. Ce qu’elle ressent profondément, c’est que Tom est en danger. Et qu’elle seule peut le protéger.

Éditeur: Les Presses de la Cité
Distributeur: Interforum Editis Canada
Genre: Suspense
Parution: Mars 2021







Michel Bussi faisait partie de ma liste d'auteurs à découvrir cette année. À la suite de cette lecture, je me demande pourquoi j'ai attendu aussi longtemps. Je comprends maintenant pourquoi il se classe parmi les favoris. Esteban, tout juste dix ans, fils de Maddi, disparaît un beau matin, sans laisser de traces. Presque aussitôt, en omettant de nous faire part des résultats de l'enquête, l’écrivain propulse ses personnages une décennie plus tard, au moment où Maddi aperçoit son fils en un autre petit garçon qui lui ressemble étrangement. 

Pendant les premières pages, il y a beaucoup de descriptions: l'auteur semble aimer détailler ce qu'il raconte. J'ai eu un peu de mal avec ce surplus d'informations, au départ. Cependant, plus l'histoire avance et plus Michel Bussi se focalise sur l'action et les mystères plutôt que sur les précisions futiles. Vers le tiers du livre, certains personnages reviennent sur l'enquête et décortiquent tout: la journée de la disparition d'Esteban, les résultats d'autopsie et même la personnalité du jeune garçon. À ce moment, tout déboule, tout se complexifie. De nouvelles interrogations et hypothèses sont semées, et de multiples chemins se créent. La tension, jusqu'à maintenant peu présente, se fait de plus en plus ressentir. On doute de certains personnages, on fait confiance aux mauvais, on sent l'étau se resserrer sur certains et on reste bouche bée devant les révélations grandioses. Ce thriller est exactement le genre que j'aime lire. L'auteur nous mène en bateau en cachant des données qu'il livre au moment opportun. Il fait exploser des bombes avec des informations qui nous font revoir le livre en entier d'une tout autre manière. 

Je croyais que le thème de la réincarnation serait exploité en surface, mais Maddi s'enlise totalement dans cette voie, et on n’a pas le choix de faire avec, même si cela nous rebute un peu. Je dois d'ailleurs avouer que j'ai hésité à continuer dans ce genre plutôt fantastique, spirituel. Mais, lorsque l'on perd un être cher et que l'on cherche des réponses, parfois les plus saugrenues peuvent sembler plausibles. Cette histoire est intéressante et l'intrigue est assurément bien ficelée; plus d'une révélation m'a surprise, stupéfiée.


Merci à Interforum Canada  
pour cette histoire démentielle





Aucun commentaire:

Publier un commentaire