06/04/2018

Indésirable - Ariane Charland


À son ancienne école, Mélie était désirée par tous les gars et n’avait pas honte de les séduire, d’avoir du plaisir avec eux. Jusqu’à ce qu’une stupide vidéo circule… Ses soi-disant amis n’ont alors pas hésité à l’exclure, à l’insulter, à la considérer comme une pute.

Maintenant, elle a l’intention de repartir à zéro, d’effacer la réputation qu’on lui a collée et de retrouver un semblant de vie normale. Pour cela, elle souhaite d’abord regagner sa popularité.

De son côté, Bastien se fait rejeter et humilier depuis le début de son secondaire. Il a l’impression qu’il ne trouvera jamais sa place et restera l’exclu, le freak, l’indésirable. Celui qu’on montre du doigt uniquement parce qu’il n’entre pas dans le moule.

Puis il la rencontre, elle, la nouvelle. Mais comment pourrait-il plaire à ce genre de fille ? Tanné d’être toujours seul, il décide que, cette année, les choses devront changer.

Le rejet social prend différentes formes et, malheureusement, personne n’en est à l’abri. Peu importe la façon dont il se manifeste, il blesse immanquablement ceux qui en sont victimes et laisse des cicatrices douloureuses, parfois indélébiles. À long terme, il peut avoir de graves conséquences sur l’estime de soi, et même provoquer d’importants problèmes d’anxiété ou de dépression. Mais, surtout, les personnes rejetées vivent ensuite dans la peur, souvent viscérale, de subir un nouveau rejet.

Éditeur: de Mortagne 
Genre: Drame / Récit 
Publication: Février 2018







Par le réalisme de la situation, dès les premières pages, j'ai replongé totalement dans mes années du secondaire, période difficile de ma vie, comme plusieurs autres personnes, j'en suis persuadée. L'angle d'approche de l'auteure est vraiment intéressant. Le récit alterne entre deux narrateurs, tous deux persécutés dans les couloirs de l'école pour des raisons vraiment différentes. Il y a Mélie, nouvellement arrivée après un déménagement forcé à cause de ce qu'elle vivait à son ancienne école, ainsi que Bastien, rejet depuis cinq ans, qui décide enfin de ne plus se faire marcher sur les pieds. Chacun trouvera la force de s'assumer et de garder la tête haute. C'est un des points que j'ai beaucoup aimé du récit: leur attitude face à leurs brutes et à la situation. De plus, un des derniers chapitres est réservé au persécuteur principal de l'histoire. L'auteure offre donc trois belles visions d'une même situation. 

Cette auteure a le don d'aborder des sujets difficiles, mais importants. Ici, en plus de parler de l'intimidation, elle évoque la sexualité. Le texte aide à changer notre vision et à briser les préjugés sur les filles dites faciles. L'auteure transmet le fait que la sexualité appartient à tout un chacun et que les filles, autant que les garçons, ont le droit à leur liberté, soit celle d'embrasser et d'avoir des relations sexuelles avec les personnes et le nombre de leur choix, en autant que le consentement soit bien là, et ce, sans se faire traiter de ci ou de ça. 

J'ai tiqué un tantinet sur une ou deux réactions de Mélie, mais son cheminement vient réparer ces petites bévues. Tout au long de l'histoire, beaucoup de moments ont été appréciés: la solidarité féminine, la fidélité entre amis qui se développe et, surtout, le dénouement dans lequel les choses et l'ordre habituel changent. J'ai savouré les liens d'amitié inusités, inattendus qui se forgent et qui grandissent au cours du récit, ainsi que les relations qui se forment et se déforment pour s'unir encore plus solidement. La discussion entre Bastien et son jeune frère, qui vit un moment difficile lui aussi, est un petit plus qui fait du bien. J'ai lu ce livre en seulement quelques heures. Je l'ai dévoré et je le garde proche pour le faire lire, le moment venu, à mes trois enfants. 

De la même auteure:
Corps étranger: X

♫ Playlist
So Sorry - Feist 
Girl can't be herself - Alicia Keys


Merci aux éditions de Mortagne
pour ce récit poignant       




      

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire