13/06/2017

Les sorcières de Salem - T1 - Le souffle des sorcières - Millie Sydenier

Automne 1692. Dans un petit village près de Boston, Abigail et Betty mènent une vie tranquille. Tout bascule lorsque leur père, Samuel Parris, engage une nouvelle domestique nommée Tituba. D’étranges événements semblent se produire en la présence de cette femme mystérieuse : des portes qui claquent toutes seules, des bougies qui s’éteignent… Et quand une épidémie de choléra vient secouer le village, un climat de peur s’installe.

La sorcellerie est dans tous les esprits. Une délégation d’inquisiteurs arrive à Salem et les arrestations commencent. À la fois intimidées et impressionnées par leur domestique, qu’elles soupçonnent d’être une sorcière, Abigail et Betty se découvrent elles-mêmes des pouvoirs magiques qu’elles peinent à contrôler.

Tituba prendra les deux jeunes filles sous son aile et leur enseignera les rudiments de la magie. Bientôt, d’autres femmes à Salem apprennent qu’elles ont aussi le « souffle des sorcières », ce qui enflamme l’inquiétude générale dans le village et fait se multiplier les condamnations pour sorcellerie.

Éditeur: JCL
Genre: Fantastique 
Parution: Mai 2017








Premier tome, une belle introduction qui nous amène quand même au cœur de l'action. On y rencontre nos deux personnages principaux: Abigail et Betty, 2 cousines qui vivent maintenant sous le même toit puisque Abigail est orpheline depuis déjà quelques années. Betty, qui a perdu sa mère à sa naissance, vit avec son père, le révérend du village. Elle est une jeune fille bien posée, éduquée et sensible à ce qui se passe autour d'elle. Les deux jeunes filles prônent de belles valeurs et sont fidèles en amitié. 

Ann avec qui nous faisons connaissance très brièvement est une fillette qui dégage un air hautain. Elle est mesquine; une vraie vipère. Elle éprouve du plaisir à être à l'origine de mauvaises et fausses rumeurs qui portent atteinte à la réputation des gens, mais surtout en lien avec Betty et Abigail. Malgré tout, et je ne sais pas pourquoi, je me suis demandé à quelques reprises si nous allions la revoir! Ezra, quant à lui, meilleur ami de Betty et d'Abigail, nous captive avec ses histoires sombres. On s'attache rapidement à ce gaillard de seize ans qui a vécu une enfance difficile bourrée de cauchemars. 

Les manifestions magiques de Betty arrivent tout de même progressivement, mais on ne sait pas vraiment comment est-ce qu'elle les a acquis (pas d'héritage ni d'enseignement... à moins qu'il reste encore des secrets en suspens de ce côté). D'autres surprises nous attendent alors que les perceptions qu'on entretient sur certaines personnes changent. Quelques-unes s'assombrissent tandis que d'autre restent ambivalentes. Pour ce qui est de Tituba, l'esclave achetée pour éduquer les filles, j'ai eu de la difficulté à la cerner: parfois maternelle, parfois froide, elle me donne une bizarre d'impression. 

Ce qui m'a marquée en premier avec ce livre-ci est le vocabulaire très riche et varié de l'auteure. En plus, elle a une belle narration puisque sa façon de nous présenter les habitants de cette petite communauté nous donne l'impression de vraiment en faire partie. J'ai aimé la grande familiarité, ainsi que l'ambiance que l'auteure a instaurées. Je me suis clairement sentie retourner en arrière. Je lève mon chapeau à l'auteure pour nous amener facilement dans une autre époque avec tous les détails qu'elle sème ici et là au fil des pages. L'histoire est somme toute simple, mais la curiosité malsaine envers Tituba et l'intrigue autour des cousines Parris ne peut pas faire autrement que de nous pousser à connaître la suite. On ne comprend pas trop ce qui se passe à la fin, et c'est voulu ainsi, et c'est suffisant pour s'inquiéter à propos des personnages. Vivement le second tome!

De la même auteure:
Les sorcières de Salem - T2: X
Les sorcières de Salem - T3: X
Les sorcières de Salem - T4: X
Les sorcières de Salem - T5: X
Les sorcières de Salem - T6: X

Merci aux éditions JCL
pour ce récit       


Aucun commentaire:

Publier un commentaire